Trou maculaire : Les traitements

Ils sont le plus souvent nécessaires pour prévenir la perte irréversible de la vision centrale.

Selon le stade de la maladie, une prise en charge médicamenteuse (injection intra-vitréenne) ou chirurgicale (vitrectomie) est proposée. Votre médecin vous conseille le traitement le plus adapté à votre cas.

Injection intra-vitréenne

Ce traitement est indiqué quand le trou maculaire est encore petit et que le corps vitré est toujours attaché à la rétine sur une petite zone.

Il consiste à injecter de l’ocriplasmine (une protéine) dans le corps vitré pour le « décoller » de la rétine et relâcher la traction exercée sur votre macula.

Une seule injection est nécessaire. Son efficacité varie d’un patient à l’autre.

+ INFO
En cas d’injection intra-vitréenne, un accord de remboursement doit être validé au préalable par votre assurance. Le traitement chirurgical est remboursé dans les prestations de base de l’assurance maladie (LAMal) sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à votre charge).

+ SAVOIR
Consultez la page Le traitement par injection intra-vitréenne - des réponses à vos questions pour les détails sur le déroulement de cette intervention.

Vitrectomie

Cette opération chirurgicale consiste à retirer le corps vitré à l’aide de petits instruments. À la fin de l’intervention, une bulle d’air, de gaz ou d’huile de silicone est injectée dans l’œil pour maintenir la rétine contre le fond de l’œil.

Le gaz s’évacue tout seul en quelques semaines et est peu à peu remplacé par le liquide que produit l’œil. Par contre, l’huile de silicone est retirée à partir de trois mois après l’opération.

Pour en savoir plus, consultez la page Le déroulement de la vitrectomie.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 13/07/2020