Ptérygion : déroulement de l’intervention

L’intervention nécessite généralement une hospitalisation de jour. Vous pouvez rentrer chez vous le soir même.

Une brochure vous donne tous les détails sur la planification, la préparation et l’organisation des interventions et de l’hospitalisation. N’hésitez pas à la demander à l’équipe soignante.

+ INFO
Vous pouvez consulter la page L’organisation de vos traitements en ophtalmologie - des réponses à vos questions

Quelle est la durée de l’intervention ?

Elle dure environ 45 minutes, en fonction de sa complexité.

Comment se déroule l’anesthésie ?

L’intervention est habituellement réalisée sous anesthésie locale. Vous êtes conscient-e mais ne ressentez généralement aucune douleur. Des gouttes anesthésiantes sont appliquées dans votre œil puis une injection est réalisée sous celui-ci. Elle peut provoquer une sensation de brûlure pendant quelques secondes ou des « lancées » dans la tête.

Avant l’intervention

N’oubliez pas de signaler à votre ophtalmologue :

  • si vous avez une infection en cours ou récente
  • vos traitements actuels
  • vos allergies
  • si vous êtes claustrophobe.

Prévoyez :

  • vos médicaments dans leur boîte pour 24 heures
  • quelqu’un pour vous ramener chez vous et pour passer la première nuit à votre domicile avec vous.

Le jour de l’intervention

À votre arrivée aux admissions d’ophtalmologie, vous êtes accueilli-e et accompagné-e à l’unité de soins puis au bloc opératoire. L’infirmier-e :

  • vous installe dans un lit
  • recouvre votre tête d’un drap stérile
  • vous positionne sous un microscope.

Pendant l’opération, vos paupières sont maintenues ouvertes avec un écarteur. Il se peut qu’elles soient un peu enflées après l’intervention. La procédure opératoire décidée par votre chirurgien-ne est ensuite effectuée avec de très petits instruments.

Après l’intervention

Au retour du bloc, vous êtes ramené-e dans votre chambre. L’infirmier-e :

  • prend votre tension, pouls, glycémie, etc.
  • évalue votre douleur et, si besoin, vous donne un antidouleur
  • met une protection sur votre œil.

Un repas léger vous est proposé. Dans l’après-midi, votre ophtalmologue vous rend visite et vérifie si vous pouvez sortir le jour même.

L’infirmier-e vous :

  • met des gouttes de collyre pour éviter les infections et l’inflammation et des gouttes de stéroïdes pour réduire le gonflement et éviter la réapparition du ptérygion.
  • remet les documents nécessaires (ordonnance, schéma pour mettre le collyre, rendez-vous et recommandations postopératoires).
  • donne ce dont vous avez besoin pour les premiers jours de traitement (collyre, protection de l’œil, etc.).

Que pouvez-vous ressentir après l’intervention ?

  • Des douleurs à l’œil (brûlures ou lancées).
  • Une impression de corps étrangers dans l’œil.
  • Des picotements (dus au fil).
  • Des larmoiements (œil qui coule).
  • Une gêne ou un éblouissement à la lumière.
  • Ces gênes ne durent généralement pas plus de trois à quatre jours.
  • Votre œil restera probablement rouge pendant une semaine.

Quelles sont les complications possibles ?

Malgré toutes les précautions prises par votre chirurgien-ne, des complications peuvent survenir :

  • Saignements sous la conjonctive (sans gravité).
  • Cornée endommagée pendant l’opération.
  • Nécrose des tissus greffés.
  • Infections de l’œil (conjonctivites infectieuses).
  • Pression élevée dans l’œil nécessitant une surveillance et un traitement.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 02/07/2020