Décollement de rétine : l'intervention

En général, l’intervention se déroule en ambulatoire et vous pouvez rentrer chez vous le soir même. Dans certains cas, une hospitalisation d'un à deux jours est nécessaire.

Comment se déroule l’intervention ?

Durée : une à deux heures selon sa complexité.

Anesthésie : le plus souvent sous anesthésie générale. En cas d’anesthésie locale, une injection quasiment indolore est pratiquée autour de l’œil. Pendant l’opération, vous êtes conscient-e, mais vous ne ressentez aucune douleur.

Pendant l’opération : l’intervention est réalisée sous microscope. Vos paupières sont maintenues ouvertes avec un écarteur.

Après l’intervention : au retour du bloc, vous êtes ramené en chambre. Votre œil est protégé par un pansement. L’équipe infirmière vous prodigue tous les soins nécessaires jusqu’à votre sortie de l’hôpital.

Que pouvez-vous ressentir après l’intervention ?

Certains effets peuvent se manifester. Ils ne sont pas systématiques et passent généralement après 3-4 jours.

  • Douleurs à l’œil (brûlures / lancées).
  • Impression de corps étrangers dans l’œil.
  • Paupières enflées.
  • Nausées.
  • Maux de tête.
  • Baisse de l’acuité visuelle :
    • importante en cas d’injection de gaz et disparaissant au bout de quelques semaines, le temps que prend le gaz pour s’évacuer.
    • modérée en cas d’utilisation d’huile de silicone.

Quelles sont les complications possibles ?

Selon le type d’intervention, des complications peuvent survenir.

  • Augmentation ou baisse de la pression dans l’œil.
  • Cataracte transitoire ou permanente. Cette complication est la plus commune après une vitrectomie (plus de 80% des cas).
  • Nouveau décollement ou déchirures de rétine ou réapplication de la rétine insuffisante (5 à 10%).
  • Hémorragie dans l’œil (rare).
  • Disparition trop rapide du gaz dans l’œil nécessitant d’en réinjecter dans votre œil.
  • Rupture de la paroi externe de l’œil, arrêt de la circulation sanguine d’une partie de l’œil (rétine, nerf optique), forte perte de la vision voire de l’œil (rares).
  • Cristallin endommagé (très rare).
  • Passage d’huile de silicone devant votre iris (souvent non gênant).
  • Vision double (complication de la chirurgie par indentation sclérale). Elle est le plus souvent transitoire.
  • Œdème maculaire (gonflement de la macula).
  • Endophtalmie (infection très grave de l’œil) nécessitant une hospitalisation et un traitement en urgence (0,4%).

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 09/07/2020