Qu’est-ce que l’obstruction des voies lacrymales ?

Les obstructions des voies lacrymales touchent 1 à 5% des nourrissons et sont dues à un blocage dans le système d’évacuation des larmes.

Elles sont le plus souvent présentes dès la naissance. Elles peuvent aussi apparaître suite à des infections des voies lacrymales ou respiratoires.

Ces obstructions requièrent une prise en charge rapide, car elles peuvent entraîner des complications douloureuses comme une infection ou un abcès.

Quels sont les symptômes ?

  • Larmoiement abondant : c’est le signe le plus courant. Il apparaît 2 à 3 semaines après la naissance.
  • Larmes épaisses qui forment des croûtes quand elles sèchent.
  • Sécrétions (œil « sale » ou collé).
  • Gonflement et changement de couleur du pourtour de l’œil ou de la racine du nez.
  • Fièvre, frissons.

ATTENTION
Consultez un-e ophtalmologue si vous observez un ou plusieurs de ces symptômes chez votre enfant.

Comment est posé le diagnostic ?

L’ophtalmologue procède à différents examens non douloureux. Votre bébé est installé sur vos genoux ou enveloppé dans une couverture pour éviter qu’il ne bouge.

L’ophtalmologue examine les yeux et les paupières de votre bébé avec une lampe.

Pour vérifier la présence d’un éventuel blocage, un liquide coloré est déposé dans l’œil. Le but est d’observer si le colorant disparaît rapidement et si votre bébé l’évacue par le nez.

En cas de suspicion de traumatisme ou de compression, une endoscopie nasale (examen de l’intérieur du nez avec une caméra) ou un scanner du nez pour localiser précisément le blocage est réalisé sous sédation ou sous une courte anesthésie.

✔ CHECK-LIST

  • L’attente et l’examen peuvent durer entre une demi-heure et une heure. Prévoyez biberon, couches, goûter, doudou, tétine et jouets.
  • Pensez à amener le carnet de santé de votre bébé avec les vaccinations et son dossier médical (et les vôtres, si besoin).

<Retour

 

Dernière mise à jour : 08/07/2020