Evolution de l’occlusion veineuse rétinienne

De quoi dépend l’évolution ?

L’évolution de la maladie est difficile à prévoir. Elle dépend de la localisation, de l’étendue et du degré d’ischémie de l’OVR. Une grande partie des patient-e-s peuvent regagner et maintenir une très bonne vision ; en revanche un traitement chronique avec les injections est la plupart du temps nécessaire. Dans les cas les plus graves, cette affection peut toutefois entraîner la cécité.

Il arrive que la vision ne s’améliore pas malgré les traitements.

Quels sont les facteurs de meilleur pronostic ?

La durée de la baisse de vision et le temps de récupération sont imprévisibles. Ils peuvent prendre de quelques semaines à plusieurs mois. C’est l’acuité visuelle au moment de l’atteinte qui prédit le mieux le degré de récupération : plus l’acuité visuelle est élevée juste après l’accident, meilleures sont les chances de retrouver une meilleure vision.

Par ailleurs, la forme non-ischémique a un meilleur pronostic que la forme ischémique. De même, une OBVR a un peu plus de chances d’évoluer positivement qu’une OVCR.

<RETOUR

 

 

Dernière mise à jour : 09/07/2020