L’occlusion veineuse rétinienne : Les facteurs de risque et le diagnostic

Quels sont les facteurs de risque ?

Les causes exactes de l’OVR sont mal connues. Cependant, elle survient plus fréquemment chez les personnes de plus de 55 ans, ayant déjà un œil atteint et présentant :

  • une hypertension.
  • une hypercholestérolémie (excès de cholestérol).
  • un diabète.
  • un tabagisme.
  • une obésité.
  • une tension élevée dans l’œil.
  • un glaucome chronique.
  • des antécédents de traumatisme oculaire, d’accident vasculaire cérébral.
  • des maladies provoquant une augmentation de la coagulation du sang (lupus érythémateux, sarcoïdose, tuberculose, syphilis, myélome, etc.).

✔ CHECK-LIST : Prévenir l’occlusion veineuse rétinienne

  • Consultez régulièrement votre ophtalmologue.
  • Maintenez :
    • une glycémie correcte (votre médecin vous indique la valeur optimale).
    • une tension artérielle optimale.
    • un taux de cholestérol dans la norme.
    • une pression intraoculaire normale.
  • Adoptez une alimentation équilibrée, pratiquez une activité physique et évitez de fumer.

Comment le diagnostic est-il posé ?

Votre ophtalmologue procède à plusieurs tests de routine (acuité visuelle, champ visuel, mesure de la pression dans l’œil). Puis, il/elle met des gouttes dans vos yeux pour dilater (agrandir) la pupille. Cela lui permet de mieux examiner votre rétine à l’aide d’une lampe à fente (sorte de microscope). La dilatation dure en moyenne une demi-journée. Après la dilatation, vous ne pouvez pas conduire, car votre vision est insuffisante.

Pour préciser la forme et la sévérité de l’OVR, en particulier le degré d’ischémie, une angiographie à la fluorescéine est également pratiquée. Cet examen indolore consiste en l’injection intraveineuse d’un colorant afin d’observer avec précision les vaisseaux sanguins de votre rétine et de détecter des écoulements ou des obstructions.

Pour compléter le diagnostic, votre médecin réalise un OCT (Tomographie en Cohérence Optique), une sorte de scanner à laser. Comme pour un examen habituel, vous posez votre front et votre menton contre le boîtier de l’appareil. Indolore, il permet de mesurer précisément l’épaisseur de la rétine et ainsi de déceler de la présence éventuelle d’œdème maculaire ou de liquide sous la rétine. L’OCT peut aussi détecter de très petites anomalies de la macula. Grâce à cet examen, il/elle peut évaluer la meilleure option de traitement puis suivre l’évolution de la maladie au plus près.

Un bilan sanguin (ex. cholestérol, diabète, triglycéride (« graisse »), coagulation du sang) est également effectué, le plus souvent, par votre médecin traitant.

SAVOIR

  • 10 à 12% des personnes souffrant d’OBVR ont aussi un glaucome.
  • 5 à 12% des personnes ayant une OVR dans un œil en développent dans l’autre.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 14/07/2020