Ptérygion : les facteurs de risque et le diagnostic

Quels sont les facteurs de risque ?

  • Exposition aux rayons du soleil (ultraviolets), au vent, à la poussière, au sable ou à un climat sec.
  • Syndrome de l’oeil sec.
  • Irritations répétées de l’œil.
  • Ptérygion chez un des parents (composante génétique).
  • Avoir entre 30 et 50 ans.
  • Être de sexe masculin : les hommes ont deux fois plus de risques que les femmes d’avoir un ptérygion.

Comment est posé le diagnostic ?

Le diagnostic se fait par une simple observation de l’œil atteint. Votre ophtalmologue peut également effectuer des tests pour vérifier l’impact du ptérygion sur votre vue comme :

  • un test d’acuité visuelle (lecture de lettres, chiffres ou figures).
  • une topographie de la cornée : vous regardez des images lumineuses. L’étude du reflet de votre cornée permet de déterminer sa courbure et ses irrégularités.

A chaque visite, votre ophtalmologue prend des photos de votre œil afin de suivre l’évolution du ptérygion.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 14/07/2020