Travailler aux HUG : l’essentiel c’est vous

Rejoindre les HUG, c’est rejoindre des équipes qui placent la qualité des soins et des services apportés aux patient·es au centre de leurs préoccupations.
Quatre valeurs institutionnelles rassemblent les collaborateurs et les collaboratrices au quotidien : la qualitél'innovationle servicela responsabilité.

Chaque année les HUG recrutent de nombreux talents actifs dans plus de 150 métiers.

Vous êtes intéressé ? Rejoignez-nous et contribuez à répondre aux besoins de la population, offrir des prestations de haute qualité et construire, avec nous, l'hôpital de demain.

Confiance, respect, esprit d’équipe et reconnaissance

A ces quatre valeurs institutionnelles, les HUG ont rajouté quatre valeurs relationnelles. Choisies pour mieux travailler ensemble au service des patients, chacun se fait fort de les appliquer au quotidien.

Les conditions d’emplois

Contrats et rémunération

Les collaborateurs et collaboratrices des HUG sont soumis à la loi générale. Des dispositions légales fixent les rapports contractuels de certaines catégories professionnelles.

Les contrats de travail sont à durée indéterminée ou déterminée. La période d’essai est habituellement fixée à 3 mois. Pour les personnes au bénéfice d’un contrat à durée indéterminée, en l'absence d'interruption et de prestations insuffisantes, le statut de fonctionnaire peut être obtenu au terme de la période probatoire de deux ans.

La rémunération est déterminée par la grille des salaires de l’Etat qui tient compte de la fonction occupée et du nombre d’année d’expérience au regard de cette fonction.

La classe de fonction est obtenue dès l'engagement à la condition que le diplôme de base dispose d'une reconnaissance suisse. Dans le cas contraire, le salaire est diminué d'une classe jusqu'à la présentation de celle-ci. La classe de fonction peut évoluer en cas de promotion professionnelle ou suite à l'obtention d'une formation spécialisée pour le personnel soignant.

A l'engagement, les années d'expérience en Suisse ou à l'étranger sont reconnues jusqu'à concurrence de 15 ans et dans la mesure où l'expérience antérieure est considérée utile au nouveau poste.

Aux rémunérations fixées par la grille des salaires sont ajoutées des indemnités horaires accordées pour les jours fériés, les week-ends (samedi et dimanche) et les nuits.

Par ailleurs, une prime mensuelle spécifique aux établissements publics médicaux est versée dès le 4ème mois d'exercice pour les fonctions comprises entre les classes 4 et 15.

Les assurances : accidents professionnels / non professionnels et maladie

L'assurance accident professionnel est couverte par l'institution. Une participation est prélevée sur le salaire pour ce qui concerne l'assurance accident non professionnel. En cas d'accident, les collaborateurs et collaboratrices peuvent bénéficier des soins de l'institution au sein de la division privée, dans la mesure des places disponibles.

Les frais de santé et d’hospitalisation ainsi que la perte de gain sont pris en charge.

L'assurance maladie est obligatoire et à la charge de chaque employé.

Selon la teneur des accords bilatéraux, les ressortissants européens ont l'obligation de contracter une assurance maladie en Suisse. Toutefois, le droit d'option a été accepté pour les personnes résidant dans la zone frontalière.

Par le biais de l’Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu entre la Suisse et l’Union européenne, les frontaliers ont la possibilité d’opter soit pour l’assurance maladie suisse (LAMal), soit pour l’assurance maladie française (Sécurité sociale).
Plus d'infos sur les conditions d'accès aux soins en Suisse, lire Vous êtes frontalier, comment être soigné aux HUG ?

Perte de gain en cas de maladie

Durant la première année, l'assurance perte de gain est à la charge du collaborateur ou de la collaboratrice. Elle demeure facultative mais il est fortement conseillé de contracter une assurance de ce type. En effet, en cas de maladie durant les trois premiers mois de service, le collaborateur ou la collaboratrice percevra son salaire à 100% durant 14 jours, puis à 50%. Dès le 4ème mois d’activité, le salaire sera versé à 100% pendant 56 jours, puis réduit à 50%. Dans tous les cas, le salaire ne sera plus versé au-delà du 91ème jour d'absence.

Dès la deuxième année de contrat, le collaborateur ou la collaboratrice est assuré·e par l'institution en contrepartie d'une participation mensuelle. Le salaire sera versé à 100% à concurrence de 730 jours sur une durée maximale de 3 ans.

 

Concilier vie professionnelle et vie de famille

Les HUG ont mis en place de nombreux services et prestations visant à accroître le bien-vivre au travail et à améliorer l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Par ailleurs, les HUG favorisent le télétravail et le travail à temps partiel. Ces aménagements sont discutés avec les responsables de chaque équipe.

Grossesse et travail : des aménagements spécifiques et un retour facilité

Lors d’une grossesse, les collaboratrices des HUG sont accompagnées par le Service de santé du personnel qui analyse leurs conditions de travail et veillent à proposer des aménagements afin de préserver la santé de la future maman et de son bébé.

Dès la fin du congé maternité, des solutions de garde peuvent être proposées afin de faciliter la reprise du travail. Les HUG disposent de deux crèches destinées à accueillir les enfants des collaborateurs et des collaboratrices.

Par ailleurs, des espaces d’allaitement sont également proposés aux collaboratrices sur l’ensemble des sites des HUG.

Enfin, les pères bénéficient d’un congé paternité de 10 jours et un congé parental sans traitement d’une durée maximale de 2 ans peut être accordé à l’un des deux parents.

 

Une responsabilité sociale et environnementale

Les HUG sont l’un des plus gros employeurs du canton de Genève. A ce titre, l’hôpital a une responsabilité sociale et environnementale importante tant à l’égard de ses employé·es que de la population.

Le management environnemental fait partie de la stratégie institutionnelle de l’hôpital. Consommer durablement, acheter responsable et réduire les émissions de gaz à effet de serre font partie des objectifs fixés.

Participer à des missions humanitaires

Les HUG s’engagent sur le plan humanitaire dans des missions médicales, scientifiques et de solidarité et mettent en place des partenariats avec des organisations internationales telles que l’OMS, le CICR ou encore Médecins sans Frontières. A ce titre, l’hôpital peut s’appuyer sur le Service es de médecine tropicale et humanitaire et sur une commission des affaires humanitaires, créée pour faciliter, coordonner et développer des projets de coopération.

Privilégier la mobilité douce

Les HUG encouragent la mobilité douce et proposent des mesures d’encouragement afin d’augmenter la part des déplacements écomobiles de ses collaborateurs et de ses collaboratrices.

Des abonnements de transports publics à tarifs préférentiels, la mise en place de systèmes de covoiturage et des mesures d’encouragement à l’utilisation de vélos classiques et électriques sont ainsi proposées.

 

Favoriser le développement professionnel

La formation

Le développement des compétences de nos collaborateurs et collaboratrices est un axe stratégique de notre politique RH. Le centre de formation et compétences propose une offre de formation continue dédiée à l’ensemble des employés, soignants ou non-soignants. Des formations managériales spécifiques sont proposées aux cadres. Chaque collaborateur et collaboratrice bénéficie de 5 journées de formation par an.

Les HUG sont également reconnus pour leurs formations certifiantes. Ces dernières s’adressent aux personnes titulaires d’un titre professionnel infirmier souhaitant développer des compétences spécifiques nécessaires à certains secteurs de soins.

DAS, CAS, MAS pour les filières non soignantes ?

La mobilité professionnelle : un enjeu majeur

La mobilité professionnelle interne est favorisée par différentes mesures et programmes permettant aux collaborateurs et collaboratrices d’être accompagné·es dans leur développement professionnel et la construction de leur projet. Cette démarche est construite en cohérence avec les besoins et les réalités institutionnelles. Il s’agit d’une responsabilité partagée entre les différents acteurs.

Faire son apprentissage aux HUG

Elue meilleure entreprise formatrice en 2011, les HUG ont à cœur de proposer une formation variée et de qualité dans un environnement riche et stimulant. L’encadrement est assuré par des professionnel·les qualifié·es et soucieux·ses du bon déroulement de la formation.

A ce titre, plus de 200 collaborateurs bénéficient de la formation de formateur d’apprentis (EDUPROS). Cet engagement permet d’augmenter chaque année le nombre de places d’apprentissage.

Les HUG proposent deux voies de formation en apprentissage qui conduisent à un CFC (Certificat Fédéral de Capacité) ou à une AFP (Attestation Fédérale Professionnelle). L’offre d’apprentissage ne cesse de se développer. Actuellement, les apprentissages concernent 21 métiers différents touchant les grands domaines d’activité de l’hôpital : les soins, le médico-technique, l’administratif ainsi que le domaine logistique et technique. Cette pluralité place les apprenti·es au cœur de l’activité des HUG.
Pour en savoir plus: https://www.hug.ch/apprentissages-aux-hug

 

Dernière mise à jour : 18/06/2020