Les tumeurs des paupières : Les traitements chirurgicaux

Quelles sont les interventions ?

Il en existe principalement deux.

L’exérèse

L’intervention a pour but d’enlever une partie ou la totalité de la tumeur à l’aide d’un bistouri. Elle est réalisée sous anesthésie générale ou locale. La durée de l’hospitalisation varie de quelques heures (ambulatoire) à 5 jours selon la nature et la taille de la tumeur.

La reconstruction des paupières

Elle est pratiquée lorsque la tumeur a été totalement retirée. Elle peut être effectuée au cours de la même intervention que l’ablation, ou quelques jours ou semaines plus tard si une autre exérèse est nécessaire. Dans ce cas, une peau artificielle peut être posée en attendant la reconstruction définitive.

La reconstruction des paupières se déroule sous anesthésie générale ou locale. Si elle est réalisée seule, vous pouvez rentrer chez vous le jour même.

Comment se déroule l’anesthésie locale ?

Une injection quasiment indolore est pratiquée dans la paupière. Pendant l’opération, vous êtes conscient-e, mais vous ne ressentez aucune douleur.

Que pouvez-vous faire avant l’intervention ?

Signalez à votre ophtalmologue :

  • Si vous êtes claustrophobe.
  • Si vous avez une infection en cours ou récente.
  • Les médicaments que vous prenez.
  • Vos allergies (ex. à l’iode).

Prévoyez de demander à une personne de vous ramener chez vous et passer la première nuit à votre domicile.

Que pouvez-vous ressentir après l’intervention ?

  • La paupière est enflammée, enflée, insensible ou au contraire douloureuse pendant les premiers jours suivant l’intervention.
  • La paupière est violette. Elle peut mettre plusieurs mois, voire plus longtemps à retrouver sa couleur (reconstruction de la paupière).

Quels sont les complications possibles ?

Exérèse

  • Saignements en cours d’intervention.
  • Insensibilité autour de l’œil suite à la section d’un nerf.
  • Impossibilité ou gêne à ouvrir ou fermer les paupières.
  • Ecoulement permanent des larmes.
  • Cicatrice visible après la cicatrisation.
  • Infection nécessitant la prise d’antibiotiques (rare).
  • Rétractation de la paupière vers l’œil gênant les mouvements des paupières. Elle peut nécessiter une nouvelle opération.

Reconstruction des paupières

  • Echec de la greffe suite à l’accumulation de liquide, à la mauvaise qualité des tissus, d’un pansement instable ou trop serré. Il peut nécessiter une nouvelle intervention.
  • Insensibilité de la paupière.
  • Rétractation de la paupière vers l’œil (entropion) ou vers l’extérieur de l’œil (ectropion) gênant les mouvements des paupières. Elle peut nécessiter une nouvelle opération.
  • Cicatrice visible après la cicatrisation.
  • Infection nécessitant la prise d’antibiotiques (rare).

+ INFO
Pour en savoir plus sur les traitements de l’entropion et de l’ectropion, consultez la brochure Corriger la position des paupières chez l’adulte.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 13/07/2020