La membrane épirétinienne : Le déroulement de la vitrectomie

L’intervention est réalisée en ambulatoire et nécessite généralement une hospitalisation de jour. Vous pouvez rentrer chez vous le soir même. Une brochure vous donne tous les détails sur la planification, la préparation et l’organisation des interventions et de l’hospitalisation : Organisation de vos traitements en ophtalmologie. N’hésitez pas à la demander à l’équipe soignante.

Quelle est la durée de l’intervention ?

Elle dure entre 30 et 60 minutes, en fonction de sa complexité.

En quoi consiste l’anesthésie ?

Le plus souvent, la vitrectomie est effectuée sous anesthésie générale.

Dans le cas d’une anesthésie locale, une injection quasiment indolore est pratiquée autour de l’œil : vous êtes conscient-e et ne ressentez généralement aucune douleur.

Avant l’intervention

Un bilan préopératoire est effectué. Vous passez un examen ophtalmologique complet, un OCT et rencontrez votre anesthésiste.

N’oubliez pas de signaler à votre ophtalmologue :

  • si vous avez une infection en cours ou récente
  • vos traitements
  • vos allergies
  • si vous êtes claustrophobe.

Prévoyez :

  • vos médicaments dans leur boîte pour 24 heures
  • une personne pour vous ramener chez vous et passer la première nuit à votre domicile avec vous.

Pendant l’intervention

Elle est réalisée sous un microscope. Pendant l’opération, vos paupières sont maintenues ouvertes avec un écarteur. Il se peut qu’elles soient un peu enflées après l’opération. Puis, la vitrectomie est effectuée à l’aide de très petits instruments. Selon l’évolution de la situation au cours de l’intervention, le mode opératoire est susceptible de changer.

Après l’intervention

Au retour du bloc, vous êtes ramené-e dans votre chambre.

L’infirmier-e :

  • vérifie si le positionnement prescrit est maintenu.
  • vous met des gouttes de collyres ou une pommade (pour éviter les infections et l’inflammation) et si besoin, vous donne un antibiotique oral
  • couvre votre œil avec une protection et du sparadrap.

Que pouvez-vous ressentir après l’intervention ?

En général, aucune douleur n’est ressentie après une vitrectomie. Cependant, il se peut que les symptômes transitoires suivants apparaissent :

  • picotements (dus au fil)
  • douleurs à l’œil (brûlures / lancées)
  • impression de corps étrangers dans l’œil
  • nausées
  • maux de tête.

Après l’intervention, votre œil peut également être un peu irrité (rouge) et sensible.

Quelles sont les complications possibles ?

Comme pour toutes interventions, et malgré les précautions prises par votre chirurgien-ne, certaines complications peuvent se produire.

Pendant l’intervention

  • Le cristallin (~1%) ou la cornée endommagé (rare)
  • Une déchirure rétinienne
  • Un décollement de la rétine
  • Une hémorragie dans l’œil (très rare).

Après l’intervention

  • Trou ou dommage à la macula, déchirure ou décollement de rétine, pouvant entraîner des cicatrices sur la rétine
  • Récidive de la membrane épirétinienne
  • Cataracte transitoire ou permanente (complication la plus commune après vitrectomie : dans plus de 50% des cas)
  • Forte pression dans l’œil, ou au contraire hypotonie dans l’œil
  • Œdème maculaire (gonflement de la macula)
  • Infection très grave de l’œil (endophtalmie) nécessitant une hospitalisation en urgence (0.4%)
  • Hémorragie.

+ INFO
La vitrectomie est remboursée dans les prestations de base de l’assurance maladie (LAMal) sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à votre charge).

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 09/07/2020