Déroulement des examens électrophysiologiques

Les examens électrophysiologiques se déroulent comme une consultation ophtalmologique habituelle. Ils sont indolores et peuvent être pratiqués à tout âge.

Si vos pupilles sont dilatées au cours de l’examen, vous ne pouvez pas conduire et devez rentrer en transports publics ou accompagné-e.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Avant l’examen

Informez votre ophtalmologue si :

  • vous êtes épileptique ou souffrez de crises convulsives.
  • vous prenez un traitement (en particulier certains médicaments antiparkinsoniens, neuroleptiques, antidépresseurs, somnifères, anxiolytiques, ou des hormones thyroïdiennes).
  • vous présentez des allergies.

Le jour de l’examen

Pensez à prendre :

  • vos lunettes de vue.
  • des lunettes de soleil pour éviter d’être ébloui-e après l’examen.

A votre arrivée à l’hôpital, vous êtes accueilli-e et accompagné-e en salle d’examen.

Le trois principaux types d’examens électrophysiologiques

+ INFO
Évitez de vous frotter les yeux dans l’heure qui suit l’examen, car cela peut irriter votre cornée.

Que pouvez-vous ressentir après l’examen ?

Les examens électrophysiologiques sont indolores. Les stimulations visuelles et les flashs lumineux peuvent provoquer une sensation d’éblouissement. Pensez à porter vos lunettes de soleil pendant les heures qui suivent.

+ INFO
Les examens sont remboursés dans les prestations de base de l’assurance maladie (LAMal) sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à votre charge).

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 10/07/2020