Rhumatologie pédiatrique

Partager Imprimer

Unité romande d’immunorhumatologie pédiatrique 

HUG

CHUV 

Professeur
Michaël Hofer, responsable de l’unité 

Docteure
Manel Mejbri 

Docteure
Raffaella Carlomagno

Contact from a OG Structure

Unité romande d’immunorhumatologie pédiatrique 

HUG

CHUV 

Professeur
Michaël Hofer, responsable de l’unité 

Docteure
Manel Mejbri 

Docteure
Raffaella Carlomagno

Contenu

Contrairement aux idées reçues, le rhumatisme concerne aussi les enfants. Genoux, hanches, poignets, toutes les articulations peuvent par moment devenir douloureuses et justifier une consultation en rhumatologie pédiatrique. Chez l’enfant, l’adolescent et l'adolescente, les atteintes articulaires sont souvent d’origine inflammatoire ou résultent d’un syndrome douloureux chronique. 

Les maladies prises en charge par l’équipe de rhumatologie pédiatrique

Contenu

Les rhumatismes figurent parmi les maladies chroniques les plus fréquentes chez l’enfant. Les symptômes, variés, peuvent survenir de façon brutale ou évoluer discrètement pendant des années : douleurs dans les membres ou dans le dos, raideurs musculaires, gonflement des articulations, limitation dans les mouvements, boiterie. Des manifestations peu spécifiques comme de la fièvre, de la fatigue ou des taches cutanées sont également observées. Une prise en charge spécialisée est nécessaire pour poser un diagnostic, traiter la maladie, éviter les complications et améliorer la qualité de vie du ou de la jeune patiente. 

Les rhumatismes inflammatoires juvéniles correspondent à une multitude de maladies rares. Elles sont la conséquence d’une agression du système immunitaire contre les tissus de l’organisme. Certaines de ces maladies sont dues à une réponse immune spécifique : on parle alors de maladie auto-immune, car le système immunitaire s’attaque aux propres cellules de la personne. Parmi elles, citons l’arthrite juvénile idiopathique, qui se manifeste par l’inflammation chronique d'une ou plusieurs articulations, ou le lupus juvénile qui est une affection systémique, atteignant également la peau, les articulations ou divers organes, notamment le rein. D’autres maladies (auto-inflammatoires) sont secondaires à une inflammation non spécifique, en général en association avec de la fièvre. 

Un réseau d’expertise intercantonal 

Contenu

L’équipe de rhumatologie pédiatrique de l’Hôpital des enfants prend en charge les enfants dès leur plus jeune âge et jusqu’à l’âge adulte. Ils y sont adressés par leur pédiatre ou suite à la demande directe des parents. L’une de ses particularités est de travailler au sein d’un réseau romand présent dans quatre cantons : Genève (HUG), Vaud (Centre hospitalier universitaire vaudois et Hôpital Riviera-Chablais), Valais (Hôpital du Valais) et Neuchâtel (Hôpital de Pourtalès). 

En outre, une collaboration de longue date avec la Ligue genevoise contre le rhumatisme offre aux patients écoute, conseils et éducation thérapeutique. Cette dernière consiste dans un accompagnement spécialisé et personnalisé afin que l’enfant développe ses capacités à gérer lui-même sa maladie, par exemple en apprenant à reconnaître certains signaux d’alerte, et appréhende mieux son quotidien. 

Du diagnostic à la prise en charge

Contenu

Pour établir le diagnostic, en plus d’un examen clinique complet, il faut recueillir auprès des parents et de l’enfant des informations au sujet de la nature des symptômes. Les médecins peuvent également recourir à des analyses de laboratoire ou à des examens d’imagerie médicale. 

Il existe plusieurs options thérapeutiques, dont le but est d’inhiber les mécanismes inflammatoires et de contrôler la maladie tout en réduisant le risque de complications, comme des séquelles articulaires. En première intention, des médicaments pour contrôler l’inflammation sont habituellement prescrits. 

Les traitements biologiques (biothérapies), progressivement introduits au cours des vingt dernières années, sont plus efficaces que les thérapies classiques. En ciblant certaines molécules impliquées dans la réponse inflammatoire, ils permettent un bien meilleur contrôle des symptômes et améliorent le pronostic des affections rhumatismales pédiatriques. Dans tous les cas, le choix de la stratégie fait l’objet d’un dialogue entre les médecins, l’enfant et ses parents, afin d’établir un plan de traitement individualisé et adapté. 

L’équipe de rhumatologie pédiatrique de l’Hôpital des enfants assure une prise en charge multidisciplinaire, en collaboration avec l’infirmière spécialisée en rhumatologie pédiatrique, les physiothérapeutes et les autres spécialités pédiatriques. Des consultations communes sont organisées pour favoriser cette synergie. Lors du passage à l’âge adulte, des consultations de transition sont organisées avec les collègues rhumatologues et immunologues.

Le saviez-vous ?

Un réseau de recherche et de formation, The Juvenile Inflammatory Rheumatisms network a été créé dans le cadre de l’Unité de rhumatologie pédiatrique de l’Hôpital des enfants. Il englobe plus de 80 centres localisés dans 11 pays et vise à établir un catalogue de pratiques pour le traitement de certains rhumatismes inflammatoires juvéniles. Il propose également des formations virtuelles pour des professionnels et professionnelles du monde entier.

Dernière mise à jour : 27/05/2022