Stéthoscope intelligent

Partager Imprimer
Contenu

Chaque année dans le monde, plus d’un million d’enfants meurent de pneumonies, souvent en raison d’un diagnostic erroné. Face à ce drame, l’équipe des urgences pédiatriques des HUG a eu l’idée, il y a plusieurs années, de développer un « Shazam » du poumon, à l’image de cette l’application qui permet de reconnaître un morceau de musique sur la base d’un court enregistrement.

Ce stéthoscope intelligent, baptisé Pneumoscope, permet ainsi d’enregistrer les bruits pulmonaires, de les analyser en temps réel avec des algorithmes d’intelligence artificielle puis d’afficher le diagnostic et la gravité de la maladie sur l’écran d’un smartphone ou d’une tablette. Ce Pneumoscope numérique et intelligent intègre également un oxymètre de pouls - qui mesure le taux d’oxygénation du sang et la fréquence cardiaque - et un thermomètre.

Un outil de communication interprofessionnelle

Contenu

Toutes les maladies pulmonaires possèdent une signature acoustique différente. L’asthme ne fait pas le même bruit que la bronchiolite ou que la pneumonie bactérienne. Ce stéthoscope d’une nouvelle génération, simple d’utilisation, permet au personnel soignant, pharmaciens ou autres agents de santé, d’être informés des différentes maladies pulmonaires des patients. Ainsi, en fonction des symptômes, ils peuvent les adresser dans la meilleure filière de soins. 

Si le Pneumoscope est utilisé par un patient lui-même, les informations sur par exemple ses fréquences respiratoire et cardiaque ou encore sa saturation du sang en oxygène sont transmises au médecin en temps réel et conservées dans un dossier électronique. Ce nouvel outil favorise ainsi une communication interprofessionnelle qui participe à améliorer la prise en charge des patients et à réduire les coûts de santé.

Testé aux HUG, le stéthoscope intelligent a été développé avec 

En identifiant les modifications des tissus pulmonaires, il s’est révélé fiable à 89% pour détecter une bronchite obstructive, à 80% pour une pneumonie bactérienne et à 85% pour un Covid.

Cette innovation en cours de certification fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Un outil indispensable dans les pays à faible ressource

Contenu

Dans les infrastructures de santé des pays à faible ressource, grâce à l’intelligence artificielle, le Pneumoscope conçu à l’Hôpital des enfants des HUG apporte une aide considérable dans le diagnostic des maladies et pourrait permettre de sauver des millions de vies.  

Ce dispositif est testé au Brésil, au Burkina Faso et au Cameroun. Grâce à une contribution du canton de Genève, son emploi sera élargi dans les hôpitaux pédiatriques de cinq autres pays (Maroc, Sénégal, Afrique du Sud, Bénin et Mali) et dans plusieurs centres de santé primaire au Burkina Faso, en partenariat avec la Fondation Terre des hommes.

L’idée du stéthoscope intelligent m’est venue au hasard d’une conversation avec ma fille à propos de Shazam, cette application capable de reconnaître une musique en quelques secondes.

Auteur Image
Image
Alain Gervaix
Professeur Alain Gervaix
Médecin-chef du Service d'accueil et urgences pédiatriques
Dernière mise à jour : 08/06/2022