Guidelines et protocoles de soins en pédiatrie

Partager Imprimer
Contenu

Pour fournir aux patients le meilleur traitement possible, les professionnels utilisent des référentiels de soins ou d’organisation. Cette page oriente les soignants de l’Hôpital des enfants HUG vers les guidelines et protocoles de soins qui régissent, dans plusieurs domaines, l’application des soins.

Ces différents documents formalisent le savoir médical et infirmier ; ils sont le produit d’une démarche rigoureuse reposant sur des résultats de recherches, une analyse et une synthèse objective de la littérature scientifique, les avis d’experts et de professionnels, des enquêtes de pratique.

Régulièrement évalués, ces guidelines et protocoles de soins sont actualisés pour s’adapter aux nouvelles connaissances, nouveaux matériels et nouvelles techniques. Ils constituent une aide à la décision à l’usage des acteurs concernés par leur application.

Les HUG déclinent toute responsabilité envers leur utilisation hors de leur institution.

Découvrez les guidelines et protocoles de l'Hôpital des enfants

Eviter les traitements inutiles : le Top 5 en pédiatrie

Contenu

« Plus n’est pas toujours mieux ». L’initiative Smarter Medicine souhaite sensibiliser le public au fait qu’en médecine et pour certains traitements, moins peut parfois signifier plus de qualité de vie pour les personnes concernées.  

En effet, la surmédicalisation et les soins inappropriés portent plus préjudice qu’ils ne sont bénéfiques. Dans le monde entier, des listes Top 5 recensant les mesures médicales le plus souvent superflues sont publiées par les sociétés de discipline médicale. Leurs recommandations sont étayées scientifiquement.

En 2021, la Société suisse de pédiatrie a édicté cinq recommandations, invitant par exemple les pédiatres à ne pas traiter d’emblée les otites moyennes aiguës par des antibiotiques et à ne pas utiliser des médicaments contre la toux chez les enfants. Leur mise en pratique doit être étudiée au cas par cas et faire l’objet d’une discussion avec les jeunes patients ou leurs parents.

Dernière mise à jour : 25/05/2022