Approche sensorimotrice

Partager Imprimer

Observer l’enfant avant de le toucher est indispensable. Décoder sa posture, ses mimiques, ses émotions, ses gestes, sa voix, son regard est notre priorité tout au long des soins. Derrière cette observation essentielle se cache l’approche sensorimotrice que l’Hôpital des enfants des HUG applique à tous les enfants hospitalisés afin de leur offrir une individualisation immédiate des soins.

L’approche sensorimotrice : observer pour adapter 

Contenu

Très sensible aux stimulations (bruit, lumière, odeur, etc.) et troublé par l’environnement particulier de l’hôpital, l’enfant doit se sentir soutenu, sécurisé et accompagné.

En observant au quotidien son comportement sensorimoteur, le personnel soignant peut identifier les moments et situations propices à l’interaction. Ces observations sont structurées grâce à l’utilisation d’une grille élaborée par des médecins, psychologues et infirmières et intégrée dans le dossier du patient ; elles sont renouvelées au minimum une fois par jour afin d’offrir à l’enfant vulnérable des sollicitations et des soins adaptés.

Les bénéfices de l’approche sensorimotrice 

Contenu

Cette approche personnalisée, développée initialement en néonatologie pour les bébés prématurés est maintenant élargie à tous les services de pédiatrie. Elle place l’enfant au centre du processus développemental, comme acteur avec ses propres forces et éléments de fragilité, dans un environnement humain et matériel avec lequel il compose et interagit.

Concrètement, l’approche sensorimotrice permet de :

  • organiser les soins en tenant compte des rythmes de veille et de sommeil de l’enfant 
  • adapter les soins aux besoins indispensables de l’enfant 
  • optimiser le positionnement de l’enfant afin de préserver la position en flexion (posture en flexion asymétrique dorsale et ventrale) et ainsi faciliter la motricité spontanée 
  • favoriser la régulation sensoritonique de l’enfant : soutien contenant, sollicitations sensorielles, sollicitations péri-orales et orales, facilitation des activités d’autorégulation 
  • collaborer avec les parents et favoriser leur participation dans l’observation de leur enfant et de la découverte de ses fragilités et de ses compétences. 

L’approche sensorimotrice sert à décrire par l’observation, les modalités de réponses du bébé ou du jeune enfant aux différentes sollicitations du milieu physique et humain. Elle invite les soignants à élargir leur champ d’observation, à modifier les pratiques, les rythmes des soins et l’environnement. Elle favorise le partenariat avec l’enfant au cours des soins et soutient la relation parentale en donnant des clés aux parents dans la perspective du retour à domicile.

Ma fille est née à 24 semaines, j’étais envahie de peurs qui m’empêchaient de la rencontrer, je me sentais coupable et impuissante. Au quotidien, les professionnels lui ont permis de vivre et bien se développer. L’accompagnement des infirmières nous a appris à observer notre fille, à décrypter ses besoins et à y répondre. J’ai repris confiance. Nous avons ainsi investi notre rôle de parents.

Myrtha Martinet-Sutter
Témoignage extrait de l'ouvrage « Bénéfices de soins de soutien au développement »
Dernière mise à jour : 25/05/2022