Léviscération et l'énucléation : Le déroulement des interventions

L’énucléation et l’éviscération nécessitent habituellement une hospitalisation d’un à deux jours. Une brochure vous donne tous les détails sur la planification, la préparation et l’organisation des interventions et de l’hospitalisation. N’hésitez pas à la demander à l’équipe soignante.

+ INFO 
Vous pouvez consulter la page L’organisation de vos traitements en ophtalmologie - des réponses à vos questions

Quelle est la durée des interventions?

Elles durent entre 45 minutes et une heure.

Comment se déroule l’anesthésie?

Les interventions sont le plus souvent effectuées sous anesthésie générale. Vous ne ressentez donc aucune douleur.

Avant l’intervention

Un bilan préopératoire est prévu avant l’opération chirurgicale. Il dépend de la maladie pour laquelle l’opération a été programmée.

N’oubliez pas de signaler à votre ophtalmologue:

  • si vous avez une infection en cours ou récente
  • vos traitements en cours
  • vos allergies
  • si vous êtes claustrophobe.

Prévoyez vos médicaments dans leur boîte pour 24 heures.

Le jour de l’intervention

Pour votre sécurité, l’infirmiere pose un petit pansement au-dessus de l’œil à opérer. Cette procédure permet au chirurgien de contrôler qu’il/elle opère le bon œil. Pendant l’opération, vos paupières sont maintenues ouvertes avec un écarteur. Selon l’évolution de la situation en cours de chirurgie, le mode opératoire est susceptible de changer.

Après l’intervention

L’infirmiere applique:

  • un collyre antibiotique ou anti-inflammatoire (gouttes)
  • des compresses et un bandage serré sur votre plaie.

Si vous avez eu une anesthésie locale, un repas léger vous est proposé.

Votre ophtalmologue vous rend ensuite visite.

Le jour de votre sortie (décidé en fonction de votre état de santé), l’infirmiere vous remet les documents (ordonnance, rendez-vous et recommandations postopératoires) et vous donne ce dont vous avez besoin pour les premiers jours de traitement (collyre, antidouleurs, pansements, etc.).

Quelles sont les complications possibles?

Malgré les précautions prises par votre chirurgien, certaines complications peuvent se produire.

Pendant l’intervention

Des complications propres à toute chirurgie peuvent exceptionnellement se produire, telles que des saignements (hémorragies). Ils sont facilement contrôlés.

Après l’intervention

  • Une infection: elle est rare et nécessite un traitement antibiotique.
  • Une ouverture de la plaie ou une mauvaise cicatrisation.
  • Un rejet, un déplacement ou une expulsion partielle ou totale de l’implant nécessitant une réintervention.
  • Une érosion ou une ouverture tardive de la conjonctive pouvant nécessiter une greffe de peau (prise à l’intérieur de la bouche).
  • Une atrophie (perte du volume) de la graisse de l’orbite avec pour conséquence un enfoncement de l’implant dans l’orbite (énophtalmie).
  • Un retournement de la paupière vers l’extérieur (ectropion) ou vers l’intérieur (entropion).
  • Une chute de la paupière supérieure (ptosis).
  • La formation de kystes.

Que pouvez-vous ressentir après l’intervention?

  • Des maux de tête pendant 24 ou 36 heures après l’intervention.
  • Des douleurs dans la région de l’orbite ou sur la moitié opérée du visage, généralement pendant deux à quatre jours. Elles se manifestent le plus souvent quand on bouge les yeux. Dans ce cas, tournez plutôt la tête pour regarder quelque part.

N’hésitez pas à signaler toute gêne à l’équipe et à prendre le traitement antidouleur prescrit. Pensez à élever votre tête (avec des oreillers) pour vous soulager.

Quel aspect a votre visage après l’intervention?

  • Votre œil est spontanément fermé mais conserve un aspect normal.
  • La région de l’orbite ainsi que les paupières sont gonflées pendant quelques jours.
  • Un hématome («bleu») est souvent présent au niveau de la paupière pendant quelques jours.
  • La conjonctive (normalement rose) sous la paupière est généralement très gonflée et rouge.
Dernière mise à jour : 15/05/2019