Chirurgie maxillo-faciale pédiatrique

Partager Imprimer

Service de chirurgie maxillo-faciale et buccale
Bâtiment Morier, 3ème étage
Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève

+41 (0)22 372 79 95 (secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 16h)

Professeur
Paolo Scolozzi

Contact from a OG Structure

Service de chirurgie maxillo-faciale et buccale
Bâtiment Morier, 3ème étage
Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève

+41 (0)22 372 79 95 (secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 16h)

Professeur
Paolo Scolozzi

Contenu

Un enfant peut subir une déformation de son visage pour différentes raisons : une blessure, un problème dentaire, une anomalie présente à la naissance, un banal accident de vélo ou encore une morsure de chien. La chirurgie maxillo-faciale pédiatrique propose des soins et des traitements adaptés aux jeunes patients et patientes présentant une malformation ou une déformation de la bouche, du nez ou des mâchoires.

Chirurgie maxillo-faciale : du diagnostic à la prise en charge

Contenu

L’équipe de chirurgie maxillo-faciale de l’Hôpital des enfants reçoit en consultation les enfants dès leur plus jeune âge et jusqu’à 16 ans, adressés par leur pédiatre ou suite à la demande directe des parents.

Les affections traitées sont très diverses. Citons, par exemple, les caries et les kystes dentaires, ainsi que les abcès. Des douleurs y sont souvent associées. Une radiographie permet de préciser le diagnostic.

Sont aussi prises en charge :

  • les fractures au niveau des mâchoires
  • les déplacements de dents (luxations) suite à un accident
  • les malformations congénitales du visage comme les fentes labiales, 
  • les apnées du sommeil d’origine obstructive.
Contenu

Certaines pathologies peuvent être diagnostiquées en cours de grossesse grâce à un examen par ultrasons (échographie). Pour les fentes labiales ou palatines, la prise en charge peut s’effectuer en deux temps, avec tout d’abord une greffe osseuse, puis une correction de la position des mâchoires. Le protocole tient à chaque fois compte de la croissance de l’enfant et s’échelonne depuis la naissance (ou depuis l’âge du diagnostic) jusqu’à la fin de la croissance.

La décision d’opérer dépend de la sévérité de l’atteinte traumatique ou de la maladie et de leurs complications éventuelles (par exemple, difficultés de mastication, troubles de la voix, défaut d'alignement ou d’emboîtement entre les dents). En cas d’intervention chirurgicale, les enfants sont opérés sous anesthésie générale et des antidouleurs sont prescrits pour minimiser les douleurs pendant la convalescence. Tout comme le traitement chirurgical, la réhabilitation se déroule en ambulatoire, avec une équipe de physiothérapeutes spécialisés installés en ville.

Une prise en charge personnalisée des malformations de la face

Contenu

La prise en charge est confiée à une équipe pluridisciplinaire coordonnée par le Service de chirurgie pédiatrique de l’Hôpital des enfants. Elle inclut des spécialistes de plusieurs disciplines, outre la chirurgie maxillo-faciale : la chirurgie pédiatrique plastique, l’orthodontie (pour la correction des anomalies du positionnement des dents), l’ORL, la génétique (pour le conseil aux familles chez qui un cas de fente labiale a déjà été diagnostiqué)et, enfin la logopédie. Cette équipe se réunit une fois par mois pour examiner la situation de chaque jeune patient et déterminer les meilleures stratégies thérapeutiques possibles. 

L’équipe de chirurgie maxillo-faciale pédiatrique de l’Hôpital des enfants s’attache à mettre en confiance les jeunes patients et leurs parents. Cela passe par une information simple et transparente sur les options thérapeutiques possibles et le déroulement de la prise en charge depuis le diagnostic jusqu’au suivi postopératoire. De plus, en collaboration étroite avec les anesthésistes, un effort particulier est entrepris pour diminuer le plus possible l’inconfort de l’enfant.

Contenu

Le saviez-vous ? 

La fente labiale ou palatine (anciennement appelée « bec-de-lièvre ») est une malformation de la lèvre supérieure ou du palais, parfois des deux, survenant en cours de grossesse. Touchant davantage les garçons, elle concerne en Europe un enfant sur 700. Pour en savoir plus

Dernière mise à jour : 15/07/2022