Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin comprennent la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

La maladie de Crohn, une inflammation digestive chronique

La maladie de Crohn désigne une inflammation chronique du tube digestif, qui évolue par poussées, touchant le plus souvent l’intestin grêle et le côlon. Elle provoque des lésions cicatricielles, des sténosesrétrécissement et des fistulescanal anormal entre deux parties du système digestif ou entre la peau et un autre organe digestif

La colite ulcéreuse, une inflammation des muqueuses

La colite ulcéreuse (anciennement dénommée recto-colite ulcéro-hémorragique ou RCUH), quant à elle, consiste en une inflammation limitée à la muqueuse du rectum et du côlon par une atteinte continue.

Des symptômes intestinaux et extra-intestinaux

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin se manifestent entre l’âge de 15 et 30 ans, puis entre 50 et 80 ans. Leurs symptômes sont généralement des diarrhées, parfois sanglantes (notamment dans le cas de la colite ulcéreuse), des douleurs abdominales, de la fièvre, de la fatigue et une perte de poids. Ces affections peuvent aussi avoir des manifestations extra-intestinales : aphtes buccaux, lésions cutanées, ophtalmologiques et articulaires, etc.

Diagnostic par coloscopie et biopsie notamment

Généralement, ces maladies évoluent par des poussées alternant avec des phases de rémission. Leur diagnostic requiert des examens sanguins, le prélèvement de selles et, surtout, une coloscopieexploration visuelle, réalisée à l’aide d’une sonde munie d’une caméra introduite dans le rectum, qui sert à mettre en évidence des lésions de la paroi interne du côlon avec biopsies.

Suivi régulier indispensable

En raison d’un risque augmenté de cancer colorectal, un suivi par coloscopie régulier est recommandé. Un scanner abdominal peut être effectué en cas de présentation aiguë ou en cas de recherche de complications.

Traitement par immunosuppression

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin sont prises en charge et suivies par le Service de gastro-entérologie. Le traitement repose sur l’immunosuppressionmédicaments empêchant le système immunitaire de considérer le greffon comme un « étranger » et de le détruire (rejet) et dépend de la fréquence ainsi que de la sévérité des poussées.

Prise en charge chirurgicale pour les complications

Une prise en charge chirurgicale peut s’avérer nécessaire en cas de complication (sténose, abcès, fistule, etc.), de résistance au traitement médicamenteux ou de survenue de cancer.

Dernière mise à jour : 14/08/2020