Cancer anal

Le cancer anal est une affection rare. Il s’agit généralement d’un cancer épidermoïde développé aux dépens des cellules de la peau. Certains cancers de l’anus sont des adénocarcinometumeur cancéreuse courante qui se forme à partir des cellules d’une muqueuse glandulaire ou de la glande elle-même et sont traités comme des cancers du rectum.  

Le principal facteur de risque de cancer anal est le papillomavirusvirus sexuellement transmissible. Ses symptômes principaux sont la douleur, le saignement anal, les démangeaisons, voire l’incontinence analeperte involontaire de gaz ou de selles
INFO + Incontinence anale

Le diagnostic de cancer anal repose sur l’examen clinique avec biopsie et nécessite un scanner du thorax et de l’abdomen, ainsi qu’une IRM du pelvis. Dans certains cas, un PET-scanner peut être requis.

INFO +  Les examens médicalisés du service de radiologie

Le cancer anal est rarement traité chirurgicalement

Chaque cas de cancer est discuté lors d’un colloque multidisciplinaire hebdomadaire, appelé tumor boardréunion de spécialistes de plusieurs disciplines liées au cancer afin de déterminer le meilleur traitement possible pour chaque patiente et patient
INFO +  Le tumor board des tumeurs digestives

Le traitement repose sur la radiothérapie combinée à la chimiothérapie. La chirurgie n’est que très rarement nécessaire et est réservée à des patients et patientes avec de petites lésions au pronostic favorable (excision locale) voire à des patients et patientes avec récidive après traitement non chirurgical (amputation abdomino-périnéaleablation partielle ou totale de l’appareil sphinctérien). Parfois, une stomieabouchement chirurgical d’un segment du tube digestif à la peau en dehors de son emplacement naturel
INFO + Stomie
de dérivation du contenu intestinal peut être nécessaire.

Dernière mise à jour : 14/08/2020