Maladie diverticulaire

Partager Imprimer
Adresse

Suisse

Professeur
Christian Toso
Médecin-chef de service

La diverticulose ou maladie diverticulaire se caractérise par la présence de diverticules qui sont de petites poches faisant saillie à travers la paroi affaiblie du côlon. Il s’agit de la maladie colique la plus répandue des pays occidentaux et la probabilité d’en souffrir augmente avec l’âge.

La diverticulose est soit découverte fortuitement, par exemple lors d’une coloscopie , soit lors de la survenue d’une complication liée à un diverticule, telle qu’une diverticulite ou un saignement d’origine diverticulaire. En l’absence de complications, cette maladie ne nécessite pas de traitement.

La diverticulite, complication de la diverticulose

La diverticulite représente l’une des complications de la diverticulose, provoquée par l’inflammation d’un diverticule, le plus souvent liée à l’obstruction de celui-ci et à une augmentation de sa pression interne. Le diverticule peut alors se rompre et causer un abcès ou une péritonite

Les symptômes de diverticulite sont en général une douleur en bas du ventre à gauche associée à de la fièvre. En cas de péritonite, les manifestations sont plus sévères et peuvent comprendre un état de choc septique.

Le traitement d’une diverticulite sans abcès ou perforation repose sur la prise d’antibiotiques, administrés soit à domicile, soit à l’hôpital. Par la suite, une coloscopie doit être réalisée afin d’exclure toute autre affection.

La chirurgie des diverticulites sévères

En cas de diverticulite sévère (abcès, perforation, péritonite), un traitement par antibiotiques est insuffisant. Il est alors nécessaire d’effectuer un drainage (par les radiologues), voire une intervention chirurgicale en urgence avec, dans certains cas, une colectomie et la mise en place d’une stomie . Dans ce dernier cas, une reconnexion chirurgicale du côlon au rectum peut être proposée dans un second temps.

La chirurgie des diverticulites récidivantes

Lorsque les épisodes de diverticulite se répètent, une sigmoïdectomie, soit l’ablation de la partie terminale du côlon, peut être proposée. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et par laparoscopie . Le côlon terminal (le sigmoïde), généralement le plus touché par les diverticules, est enlevé et le côlon restant est ensuite reconnecté au rectum à l’aide d’une agrafeuse mécanique. Dans certains cas, cette intervention doit être effectuée par laparotomie . Enfin, en cas de sténose ou de fistule , l’opération peut également s’avérer nécessaire.

Le saignement diverticulaire, autre complication

Le saignement diverticulaire représente l’autre complication fréquente de la diverticulose : une petite artère localisée dans un diverticule s’érode parfois et saigne dans le côlon, provoquant des selles sanglantes. Le traitement recourt à la coloscopie , voire à la radiologie interventionnelle. Exceptionnellement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Coloscopie
×
exploration visuelle, réalisée à l’aide d’une sonde munie d’une caméra introduite dans le rectum, qui sert à mettre en évidence des lésions de la paroi interne du côlon
Péritonite
×
Infection généralisée de la cavité abdominale
Colectomie
×
ablation du segment de côlon atteint et de ses zones de drainage lymphatique
Stomie
×
abouchement chirurgical d’un segment du tube digestif à la peau en dehors de son emplacement naturel
INFO + Stomie
Laparoscopie
×
technique chirurgicale utilisant de petites incisions et une caméra
Laparotomie
×
chirurgie ouverte de l’abdomen
Sténose
×
rétrécissement
Fistule
×
canal anormal entre deux parties du système digestif ou entre la peau et un autre organe digestif
Coloscopie
×
exploration visuelle, réalisée à l’aide d’une sonde munie d’une caméra introduite dans le rectum, qui sert à mettre en évidence des lésions de la paroi interne du côlon
Dernière mise à jour : 14/08/2020