Maladies de la rate

L’ablation planifiée de la rate

De rares maladies sanguines nécessitent une splénectomieablation chirurgicale de la rate : le purpura thrombocytopénique auto-immun  (destruction des plaquettes sanguines par les cellules de la rate),  la sphérocytose  (destruction par la rate de globules rouges pathologiquement fragiles), la drépanocytose (destruction par la rate de globules rouges changeant de formes sous certaines conditions) résistante au traitement médical, ou encore la thalassémie (maladie du sang affectant la production de l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans l’organisme) demandant de nombreuses transfusions. A noter encore que de rares lésions de la rate elle-même nécessitent aussi son ablation.

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et par laparotomiechirurgie ouverte de l’abdomen ou, plus rarement, par laparoscopietechnique chirurgicale utilisant de petites incisions et une caméra

La splénectomie comme urgence chirurgicale

Un traumatisme de la rate (par exemple en cas d’accident) qui provoque une hémorragie interne impossible à traiter par radiologie interventionnelle constitue une urgence chirurgicale. Dès lors, la personne accidentée doit bénéficier d’une splénectomie. L’intervention est réalisée par laparotomie afin de contrôler le saignement.

Système immunitaire à renforcer après une splénectomie

Les patients splénectomiséssans rate encourent un risque d’infections bactériennes sévères. Ainsi, avant (si elle est réalisée de manière planifiée) ou après (en cas de splénectomie d’urgence) la splénectomie, ces personnes doivent être vaccinées contre les bactéries Streptococcus pneumoniae et Neisseiria meningiditis, en plus de la vaccination annuelle contre le virus de la grippe (Influenza). En cas de fièvre, ces patients et patientes doivent prendre immédiatement un antibiotique et consulter un médecin en urgence.

Dernière mise à jour : 12/08/2020