Les + pour le bien-être de votre enfant

Partager Imprimer

L’hôpital peut être un univers effrayant pour un enfant. Eloigné de sa famille et de ses camarades de classe pour une hospitalisation ou même en ambulatoire pour passer un simple examen, il n’est pas toujours évident pour un enfant de se sentir rassuré à l’hôpital. 
À travers différentes initiatives, l’Hôpital des enfants et ses équipes essaient d’égayer l’environnement et d’apporter des petits + qui améliorent le bien-être au quotidien et facilitent les soins.

Il s’agit par exemple :

  • de soulager la douleur grâce à l’hypnose et autohypnose, la réalité virtuelle ou des outils de distraction adaptés à chaque âge et réunis dans des valisettes (PedComB)
  • de donner une place à l’art et à la culture à travers des activités
  • d‘offrir des espaces de jeu et des interventions ludiques.

La tablette Concerto, prêtée à tous les enfants et adolescents hospitalisés, apporte également un + ; elle contient à la fois des informations pratiques sur la santé ou les soins et de nombreux jeux vidéos. 

Ces petits + cherchent à dédramatiser l’hôpital, à modifier la perception des jeunes malades et à favoriser leur bien-être pour accélérer leur rétablissement. 

En permanence, les équipes s’intéressent à de nouvelles pratiques ou expériences faites dans d’autres établissements afin de suivre les goûts et les envies des enfants et adolescents et de leur proposer des petits + qui font la différence au quotidien.

Contenu

La prise en charge de la douleur, une priorité

La prise en charge de la douleur et de l’anxiété d’un enfant, quel que soit son âge, est la priorité des équipes chaque jour. Elle fait partie intégrante du soin qui va lui être donné dans l’enceinte de l’hôpital. 

Depuis 2003, les Hôpitaux universitaires de Genève bénéficient d’un programme de soins institutionnel, le Réseau douleur, dont la mission est l’amélioration de la prise en charge de la douleur des patients. Les moyens utilisés reposent sur des actions de formation des soignants, l’information des patients et la création d’outils d’évaluation.

Différentes échelles sont ainsi utilisées par les soignants pour évaluer le niveau de douleur et d’anxiété des enfants et proposer un dispositif au plus près de son besoin et de ses habitudes. Les petits + présentés ci-dessus viennent en complément des traitements médicamenteux tels que les antalgiques ou les patchs anesthésiants de type Emla®.

Dernière mise à jour : 08/06/2022