Cancer de l’œsophage

Le cancer de l’œsophage peut être de deux types. On distingue l’adénocarcinometumeur cancéreuse courante qui se forme à partir des cellules d’une muqueuse glandulaire ou de la glande elle-même, le plus fréquent, et le cancer épidermoïde, aussi appelé cancer squameux.

Les facteurs de risque de l’adénocarcinome de l’œsophage sont l’œsophage de Barrett, la maladie du reflux gastro-œsophagienremontée acide provenant de l’estomac et occasionnant un inconfort : sensations de brûlures partant de l’estomac vers la bouche (pyrosis), régurgitation, voire de la toux
INFO + Maladie du reflux gastro-œsophagien
, le tabac et l’obésité. Les facteurs de risque du cancer épidermoïde de l’œsophage sont la consommation d’alcool et certains régimes alimentaires, l’ingestion régulière de boissons très chaudes en grande quantité et le tabagisme.

Symptômes et diagnostic du cancer de l’œsophage

Le cancer de l’œsophage se manifeste habituellement par une dysphagiedifficultés pour avaler les aliments pouvant provoquer des douleurs ou une sensation de masse , voire l’impossibilité d’ingérer de la nourriture. Une perte de poids inexpliquée peut aussi être un symptôme révélateur. Dans certains cas, le cancer de l’œsophage est mis en évidence lors d’une gastroscopieexamen permettant d'examiner l'œsophage, l'estomac ainsi que le duodénum de suivi pour un œsophage de Barrett ou au cours d’un bilan d’une maladie du reflux gastro-œsophagien.

Le diagnostic nécessite divers examens : la gastroscopie avec biopsies, l’écho-endoscopieméthode d’exploration visuelle à but diagnostique ou thérapeutique des organes et cavités internes, réalisée à l’aide d’un endoscope, sorte de tube au bout duquel sont fixées une lampe et une caméra
INFO +  L'écho-endoscopie
, la laryngoscopie et la bronchoscopie en cas de cancer de type épidermoïde, le scanner du thorax et de l’abdomen, ainsi que le PET-scanner dans certains cas.

INFO +  Les examens médicalisés du service de radiologie

Les traitements chirurgicaux du cancer de l’œsophage

Chaque cas de cancer est discuté lors d’un colloque multidisciplinaire hebdomadaire, appelé tumor boardréunion de spécialistes de plusieurs disciplines liées au cancer afin de déterminer le meilleur traitement possible pour chaque patiente et patient
INFO + Le tumor board des tumeurs digestives

En cas de tumeurs basses localisées au niveau de l’œsophage abdominal, une exploration chirurgicale par laparoscopietechnique chirurgicale utilisant de petites incisions et une caméra peut être recommandée au préalable.

Si la tumeur peut être enlevée, la chirurgie est le traitement de choix. Une radio-chimiothérapie néoadjuvantetraitement préalable pour réduire la taille de la tumeur. est parfois envisagée.

En fonction du type de cancer et de sa localisation, une oesophagectomieablation partielle ou totale de l’œsophage est proposée. Cette intervention est réalisée sous anesthésie générale par laparotomiechirurgie ouverte de l’abdomen ou laparoscopie, et comprend une mini-thoracotomie droiteincision du thorax. Une reconstruction chirurgicale (avec l’estomac ou le côlon) est effectuée pour reconnecter le tube digestif. Par la suite, une chimiothérapie avec ou sans radiothérapie est usuellement indiquée.

Dans certaines situations et en cas de cancer précoce, c’est-à-dire limité aux couches superficielles de la paroi de l’œsophage, une ablation de la tumeur par endoscopieméthode d’exploration visuelle à but diagnostique ou thérapeutique des organes et cavités internes, réalisée à l’aide d’un endoscope, sorte de tube au bout duquel sont fixées une lampe et une caméra
INFO +  L'écho-endoscopie
peut être proposée.

Lorsque la tumeur n’est pas opérable, une chimiothérapie avec ou sans radiothérapie peut être administrée.

INFO +  Centre des cancers

Dernière mise à jour : 13/08/2020