Douleur

Partager Imprimer

Prévalence

60-80%

Définition

« La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire potentielle ou réelle, ou décrite dans ces termes ».

Il existe deux types de douleurs :

  • Nociceptive : causée par une lésion tissulaire réelle ou potentielle, associée à une lésion tissulaire identifiable et liée à une activation des nocicepteurs (ex: douleurs ostéo-articulaires, pathologies artérielles).
  • Neuropathique : lésion ou une maladie touchant le système nerveux somatosensoriel (ex: compression de structures nerveuses périphériques ou centrales). Les patients présentent souvent des douleurs mixtes, nociceptives et neuropathiques (prévalence 39%).

Les patients présentent souvent des douleurs mixtes, nociceptives et neuropathiques (prévalence 39%).

Étapes à respecter dans la prise en soin de la douleur

Il convient de dépister systématiquement la douleur et de considérer toute forme d’expression douloureuse.

Les objectifs et les traitements sont personnalisés et réfléchis en interdisciplinarité.

Anamnèse PQRSTU

  • Début et évolution Temporalité
  • Localisation, irradiation Région concernée
  • Type: nociceptive, neuropathique, mixte Qualité
  • Intensité (min, max, moyenne) Quantité
  • Facteurs déclenchants, aggravants/soulageants Provoque/pallie la douleur
  • Durée (douleur constante, épisodes d’exacerbation)
  • Impact (sommeil, fatigue, anxiété,…) Understanding Symptômes associés

Outils d’évaluation de la douleur : Réseau douleur - Choisir le bon outil

Auto-évaluation (à prioriser tant que possible) :

  • Intensité Echelle Visuelle Analogique, Echelle Numérique, Echelle Verbale Simplifiée, Echelle des visages
  • Douleur neuropathique DN4
  • Localisation, irradiation Schéma corporel
  • Dimensions Questionnaire Douleur Saint Antoine
  • Retentissement sur comportement, activités, relations sociales, affects Brief Pain Inventory

Hétéro-évaluation (si communication compromise, troubles cognitifs ou de la vigilance; basée sur l’observation en équipe du comportement) Algoplus, Doloplus 2, ECPA…

Prise en charge de la douleur

Les causes de la douleur doivent être recherchées et traitées dans la mesure du possible.

Les mesures symptomatiques proposées, médicamenteuses et non médicamenteuses, doivent être adaptées au type de douleurs et proportionnées à leur intensité.

Penser à des approches multimodales pour obtenir une antalgie optimale :

  • Physiothérapie, ergothérapie
  • Positionnement, application de chaleur/froid
  • Approches complémentaires: toucher-massage, réflexologie, sophrologie, hypnose
  • Approches spécifiques: radiothérapie, intervention chirurgicale, antalgie interventionnelle

En cas de douleur induite (ex : soins de plaie), anticiper en veillant aux délais d’action des traitements : Le bon antalgique au bon moment

La personne doit être prise en charge dans sa globalité :

  • Comorbidités : fonction respiratoire, fonction rénale, troubles cognitifs, troubles psychiques, etc.
  • Comédications
  • Besoins, attentes, souhaits
  • Expériences antérieures, représentations liées à la maladie, à la douleur, au traitement La morphine - des réponses à vos questions
  • Niveau d’indépendance, contexte social
  • Culture, croyances
  • Lieu de soins
Dernière mise à jour : 03/03/2021