Euthanasie

Partager Imprimer

Acte par lequel une personne met activement et intentionnellement fin à la vie d’un patient en lui administrant un médicament.

L’euthanasie est interdite en Suisse, même lorsque le patient est capable de discernement et qu’il fait une demande sérieuse et répétée.

Code pénal, art. 114. Meurtre sur la demande de la victime

«Celui qui, cédant à un mobile honorable, notamment à la pitié, aura donné la mort à une personne sur la demande sérieuse et instante de celle-ci sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.»

En l’absence de demande de la victime, mettre activement et intentionnellement fin à la vie d’un patient par compassion est considéré par le droit suisse comme un meurtre et les sanctions seront alors plus sévères.

Dernière mise à jour : 01/03/2021