Annonce de mauvaise nouvelle

Partager Imprimer

L’annonce de mauvaise nouvelle représente un moment délicat autant pour le patient et ses proches significatifs que pour le soignant. Il est important de transmettre des informations claires et précises, mais aussi d’identifier les connaissances du patient et de ses proches afin de les accompagner au mieux dans cette étape. Le binôme médico-infirmier doit être favorisé afin de faciliter la continuité des soins.

EPICES est un moyen mnémotechnique traduit par Teike Lüthi & Cantin (2011) qui guide le processus :

E = environnement

Préparation de l’environnement extérieur et intérieur :

  • Préparation du soignant
  • Connaissance du dossier
  • Anticiper le déroulement de l’entretien: la personne qui initie, la durée.

Contexte :

  • Choix d’un lieu calme, disposition adaptée (en rond, éviter grandes tables)
  • Préparation du patient
  • Présence de proche(s) significatif(s)
  • Communiquer le moment et la durée de l’entretien.

P = Perception du patient

  • Identifier ce que sait déjà le patient sur sa maladie et l’impact qu’elle aura sur son avenir: niveau de compréhension, le mode d’expression, l’état émotionnel.

Exemples de questions :

  • Pouvez-vous nous décrire comment vous vivez votre maladie en ce moment ?
  • Quelles sont les informations qui vous ont été transmises, jusqu’à présent ?
  • Qu’est-ce qui est important pour vous ?

I = Invitation

  • Adapter le niveau de transmission selon le rythme et le souhait du patient: il s’agit de déterminer le niveau d’information que le patient souhaite connaître.

Exemples de questions :

  • Qu’aimeriez-vous savoir ?
  • Qu’est-ce qui est important pour vous à connaître ?
  • Aimeriez-vous que je vous explique les détails du diagnostic ?

C = Connaissances

  • Moment de l’annonce: être précis et compréhensible dans le choix des termes. Préférez une annonce par petits bouts assimilables et vérifiez que le patient suit et comprend ce qui lui est dit. Permettez des moments de silence, des moments d’expression et faites preuve d’honnêteté.

E = Empathie

  • Adopter une attitude empathique et authentique pour accueillir les émotions du patient afin de légitimer les sentiments.

Exemple de phrase : Cette nouvelle vous bouleverse et c’est tout à fait compréhensible, nous sommes là pour vous écouter...

S = Stratégies et synthèses

  • Identifier les ressources, les choix thérapeutiques, les craintes, le soutien des proches significatifs
  • Faire la différence entre les problèmes réversibles et irréversibles puis présenter une stratégie qui confirme l’individualité du patient et la spécificité du traitement
  • Résumer la situation, clarifier les objectifs, le suivi
  • Clore l’entretien en fixant un prochain rendez-vous et présenter les soutiens à disposition.
Dernière mise à jour : 25/02/2021