Les sons

Partager Imprimer

Comment sont perçus les sons ?

Le son correspond à une vibration de l’air ambiant. Celle-ci se propage et entraîne la vibration de la membrane du tympan, des osselets puis du liquide de l’oreille interne, ce qui provoque des oscillations de la membrane basilaire. Ce mouvement est amplifié par les cellules ciliées externes. Les cils des cellules ciliées internes bougent à leur tour, ce qui déclenche la transmission d’un message électrique au cerveau par le nerf auditif. Le son est alors perçu.

l'organe corti

Suivant le son émis, même à faible intensité, un endroit très spécifique de la membrane basilaire vibre. Pour les sons aigus, c’est la partie de la membrane proche du tympan qui est concernée. Pour les sons graves, c’est la région la plus profonde qui rentre en mouvement.

SAVIEZ-VOUS ?
L’organe de Corti est l’organe de la perception auditive. Il est constitué des cellules ciliées externes et internes.

Le son normal

son normalpiano
Dans une oreille normale, le son émis (un «do» par exemple) fait vibrer la membrane basilaire à un endroit très spécifique à faible intensité déjà et stimule la cellule interne correspondante.C’est comme sur un piano : il y a une touche pour jouer une note.

Quelles sont les causes de votre audition défaillante ?

Les causes les plus fréquentes sont l’âge, l’hérédité et parfois des traumatismes sonores. Certaines cellules de la membrane basilaire sont alors détruites. Ainsi sur votre clavier cochléaire, des touches viennent à manquer.

La métaphore du piano

Les cellules ciliées sont souvent comparées aux touches d’un piano. Sur le clavier, les touches sont disposées du grave à l’aigu. Chaque touche d’un piano joue une seule note suivant sa position. De même, chaque cellule correspond à un son selon sa place sur la membrane basilaire.

audition défaillantepiano
Si la cellule située à l’emplacement du do manque, le son «do» n’est pas perçu à faible intensité.Il est impossible de jouer ce «do» sur ce clavier, puisque la touche manque.

 

audition défaillantepiano
En amplifiant ce «do», ce sont les cellules voisines qui sont stimulées C’est comme si, la touche «do» manquant, le pianiste tapait plus fort sur les touches voisines, ce qui change la mélodie.

Dans la plupart des cas, ce sont les cellules correspondant aux fréquences les plus aiguës qui disparaissent en premier. Rien ne peut les remplacer, ni les refaire fonctionner. C’est dans ce contexte que la surdité peut entraîner des malentendus et des situations difficiles pour les partenaires de vie.

 

Dernière mise à jour : 24/05/2019