Les traitements des maladies des valves

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Le choix du traitement des maladies des valves dépend de nombreux facteurs (type de valve, espérance de vie, comorbidités  , fragilité de la personne). Il est discuté lors d’une réunion hebdomadaire pluridisciplinaire (le Heart team). Celle-ci implique les cardiologues (pratiquant des approches invasives et non-invasives ), les chirurgiens cardiovasculaires, les anesthésistes cardiovasculaires, les spécialistes en médecine intensive, les radiologues cardiovasculaires ainsi que les infirmières spécialisées dans les pathologies structurelles et valvulaires. Ces dernières accompagnent les patients et patientes durant tout leur parcours thérapeutiques. Le médecin et le cardiologue traitants sont également conviés au Heart team.

Les différents traitements des maladies des valves sont :

Traitement médicamenteux 

Pour certains patients, le traitement des maladies des valves est médicamenteux, sous suivi médical strict. Cependant, les médicaments n’agissent que sur les symptômes et ne soignent pas la maladie valvulaire. Il s’agit de diurétiques , d’antihypertenseurs ou d’anticoagulants .

Traitements interventionnels

Lorsque l’atteinte valvulaire empêche d’effectuer normalement les activités du quotidien, une intervention s'avère nécessaire. Selon les cas, on procède à une réparation de la valve défectueuse ou à son remplacement par une prothèse valvulaire mécanique ou biologique.

Interventions par cathéter

Cette intervention est effectuée sans opération à cœur ouvert, mais à l’aide d’un cathéter

Traitement de la sténose aortique

En cas de sténose aortique, la valve défectueuse est remplacée. Cette intervention peut se faire par cathéter (TAVI). Elle est effectuée par l’équipe de l’Unité de cardiologie structurelle et consiste à déployer par voie artérielle la nouvelle valve à l’intérieur de la valve abîmée.

+ INFO Consulter la brochure La sténose aortique

Traitement de l’insuffisance mitrale

En cas d’insuffisance mitrale, la réparation de la valve mitrale consiste à mettre en place un clip mitral, ou plusieurs, avec le système MitraClip®. Ce clip est posé sur les feuillets de la valve à l’aide d’un cathéter qui est introduit dans la veine fémorale. En rapprochant les bords des feuillets, le ou les clips réduisent la fuite tout en laissant passer le sang.

+ INFO Consulter la brochure Implantation d'un clip sur la valve mitrale

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale par l’équipe de l’Unité de cardiologie structurelle avec l’équipe de l’Unité d’échocardiographie pour le guidage par échocardiographie transœsophagienne. Après la pose du ou des clips, une hospitalisation de deux à trois jours est nécessaire.

Traitement de l’insuffisance tricuspidienne

Le traitement non invasif de l’insuffisance tricuspidienne consiste à mettre en place un clip pour réduire la fuite. Ce clip est posé sur les feuillets de la valve mitrale à l’aide d’un cathéter introduit dans la veine fémorale. En rapprochant les bords des feuillets, le ou les clips réduisent la fuite tout en laissant passer le sang.

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale par l’équipe de l’Unité de cardiologie structurelle avec l’équipe de l’Unité d’échocardiographie pour le guidage par échocardiographie transœsophagienne. Après la pose du ou des clips, une hospitalisation de deux à trois jours est nécessaire.

Traitement de la sténose mitrale et valvuloplastie (dilatation de la valve) par ballon d’Inoue

La valvuloplastie mitrale permet de traiter la sténose de la valve. Elle consiste à gonfler un ballon au niveau de l'orifice mitral pour séparer les feuillets fusionnés de la valve et ainsi en agrandir l'orifice. La procédure est réalisée à l’aide d’un cathéter qui est introduit par voie veineuse fémorale, c'est-à-dire au niveau du pli de l’aine.

L’intervention est réalisée sous guidage échographique et fluoroscopique, sous anesthésie locale. Une hospitalisation de deux à trois jours est nécessaire.

Traitement des bioprothèses chirurgicales

Les bioprothèse  risquent de dégénérer avec le temps. Pour y remédier, une valve est insérée par cathéter. Des modèles de valves destinées au TAVI sont implantées dans la bioprothèse chirurgicale dégénérée. 

+ INFO Consulter la brochure Implantation d'un clip sur la valve mitrale

Fermeture de fuites paravalvulaires par cathéter

Après un remplacement valvulaire chirurgical, des fuites paravalvulaires peuvent se développer. Cette complication peu fréquente (dans moins de 10% des cas) peut entraîner une insuffisance cardiaque ou une hémolyse (appelée aussi anémie hémolytique). Le traitement de ces fuites est habituellement chirurgical. Soit la valve est remplacée, soit elle peut être réparée.

+ INFO Consulter le site internet du Service de chirurgie cardiovasculaire

Alternative à la chirurgie

La réduction percutanée des fuites paravalvulaires représente une alternative pour les personnes présentant un risque chirurgical. Cette approche moins invasive est réalisable dans 60 à 90% des cas et s’accompagne d’une amélioration clinique chez 50 à 80% des personnes traitées.

L’intervention est effectuée en salle de cathétérisme en anesthésie générale pour permettre l’utilisation de l’échocardiographie transœsophagienne en plus du guidage fluoroscopique. L’échocardiographie constitue une aide importante pour guider le cardiologue interventionnel lorsqu’il passe à travers la fuite paravalvulaire et permet de s’assurer du bon fonctionnement de la valve. En particulier durant le déploiement du bouchon (plug) en présence d’une prothèse mécanique et avant le largage final du petit bouchon mis en place pour colmater la fuite.

La procédure est réalisée par l’équipe de l’Unité de cardiologie structurelle avec l’équipe de l’Unité d’échocardiographie. Le traitement chirurgical des maladies des valves est assuré par le Service de chirurgie cardiovasculaire des HUG.

Comorbidités
×
Autres maladies associées à une maladie
Intervention non-invasive
×
Sans recours à la chirurgie ouverte ou à l’ouverture du thorax
Diurétiques
×
Médicaments qui traitent la rétention d’eau
Antihypertenseurs
×
Médicaments qui font baisser la tension artérielle
Anticoagulants
×
Médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins
Cathéter
×
Dispositif médical consistant en un tube de largeur et de souplesse variables
Sténose
×
Rétrécissements d’un canal ou d’un vaisseau sanguin
Cathéter
×
Dispositif médical consistant en un tube de largeur et de souplesse variables
Bioprothèse valvulaire
×
Prothèse composée d’une armature métallique sur laquelle s’insère une valve biologique d’origine animale
Hémolyse
×
Destruction des globules rouges qui peut provoquer une anémie
Prothèse valvulaire mécanique
×
Prothèse de valve artificielle
Dernière mise à jour : 17/01/2022