Troubles du rythme cardiaque

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Professeur François Mach
Professeur
François Mach
Médecin-chef de service
Troubles du rythme cardiaque

Le rythme cardiaque reflète nos réactions au monde qui nous entoure. Dans les faits, chaque contraction du cœur est déclenchée électriquement et la répétition de ce phénomène donne le rythme cardiaque.

En situation normale, le nœud sinusal bat la mesure et adapte sa cadence aux besoins de l’organisme : il accélère lors d’un effort physique ou d’une émotion, il ralentit au repos. Partant de ce constat, l’arythmie survient lorsque l’excitation électrique naît ailleurs que dans le nœud sinusal, dans les oreillettes (droite ou gauche), dans le nœud atrio-ventriculaire ou les ventricules par exemple, ou que l’onde électrique ne suit plus les voies préférentielles de propagation.

On parle de trouble du rythme cardiaque (arythmie) lorsque le cœur bat trop lentement, trop vite ou irrégulièrement. Si l’impulsion électrique est émise régulièrement dans le nœud sinusal, mais transmise trop lentement ou trop rapidement aux ventricules, on parle de trouble de la conduction électrique.

Les symptômes de troubles du rythme cardiaque

Les symptômes ressentis diffèrent selon le type d’arythmie. Un rythme cardiaque trop lent peut provoquer des vertiges, une baisse des performances et de brèves pertes de connaissance, tandis qu’un rythme trop rapide provoque une sensation d’«emballement» du cœur. Certaines personnes ressentent un pouls irrégulier, un essoufflement, des sueurs, une pression dans la poitrine ou une baisse de leurs capacités physiques. D’autres en revanche ne remarquent pas leur trouble du rythme cardiaque ou à peine. 

Le diagnostic de troubles du rythme cardiaque

Pour diagnostiquer les troubles du rythme cardiaque, les examens suivants sont pratiqués :

Consultation de rythmologie et d’électrophysiologie

La consultation de rythmologie et d’électrophysiologie prend en charge les patients, hospitalisés ou ambulatoires, et leur propose les traitements suivants :

Nœud sinusal
×
Centre d'activation électrique principal du cœur qui engendre spontanément, grâce à des propriétés électriques bien identifiées, des impulsions qui sont à la source du battement cardiaque
Oreillettes
×
Cavités supérieures du cœur (droite et gauche), délimitées par une paroi fine, recevant le sang de la circulation sanguine
Nœud atrio-ventriculaire ou auriculo-ventriculaire
×
Structure du cœur qui transmet l'impulsion de contraction musculaire entre les oreillettes et les ventricules
Ventricules cardiaques
×
Au nombre de deux, ils pompent et propulsent le sang vers le réseau artériel
Dernière mise à jour : 17/01/2022