L’insuffisance cardiaque

Adresse

Rue Gabrielle Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Professeur François Mach
Professeur
François Mach
Médecin-chef de service
L’insuffisance cardiaque

On parle d’insuffisance cardiaque lorsque le cœur n’arrive plus à remplir sa fonction de pompe distribuant du sang oxygéné à tous les organes du corps. Il s’agit de la principale cause d’hospitalisation des plus de 65 ans, mais l’insuffisance cardiaque peut également toucher de plus jeunes patients. 

Les deux causes principales sont la maladie coronarienne (athérosclérose des artères coronaires ) et l’hypertension artérielle . Les maladies des valves du cœur ou du muscle cardiaque (cardiomyopathies ) peuvent également provoquer une insuffisance cardiaque.

L’Unité d’insuffisance cardiaque prend en charge des personnes souffrant d’une insuffisance cardiaque sévère ainsi que celles ayant bénéficié d’une transplantation cardiaque ou d’une implantation d’un dispositif d’assistance ventriculaire gauche.

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque, a pour conséquence une diminution de l’apport en sang oxygéné aux différents organes du corps. Ceci entraîne plusieurs mécanismes de compensation, comme par exemple la réabsorption de sel et d’eau au niveau des reins (rétention d’eau). 

Les trois symptômes principaux sont : 

  • une fatigue et une intolérance à l’effort, en raison de l’incapacité du cœur à fournir suffisamment de sang oxygéné aux muscles
  • un essoufflement lié à la rétention d’eau dans les poumons
  • le gonflement des pieds, des chevilles, voire même des jambes, lié à la rétention d’eau
     

Diagnostiquer l’insuffisance cardiaque

Le diagnostic repose sur divers examens :

Les traitements médicamenteux et non médicamenteux de l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une affection chronique, aux conséquences souvent graves, pour laquelle il existe aujourd’hui de nombreux traitements. Ils ont pour but de réduire les symptômes et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes afin de réduire les hospitalisations et de prolonger la survie. 

Athérosclérose
×
Maladie des artères rétrécies par l’accumulation de dépôts de graisse et de calcium (les plaques d’athérosclérose) sur leur paroi
Artères coronaires
×
Les deux artères (gauche et droite) qui entourent le cœur et l’alimentent en sang oxygéné pour assurer son bon fonctionnement
Hypertension artérielle
×
Tension artérielle trop élevée qui entraîne un flux du sang trop fort contre les parois artérielles
Cardiomyopathie
×
Maladie héréditaire ou acquise du muscle cardiaque entraînant une difficulté à faire circuler le sang dans l'organisme qui peut provoquer une insuffisance cardiaque
Traitements médicamenteux

Différents médicaments sont utilisés en combinaison comme traitement de l’insuffisance cardiaque. Pour être efficaces, ils doivent être pris régulièrement et leur dosage doit augmenter progressivement pendant plusieurs semaines ou mois.

Réadaptation cardiaque

L’exercice physique, effectué dans le cadre d’un programme de réadaptation cardiaque sous supervision médicale, est fortement recommandé. Il vise à diminuer les symptômes de l’insuffisance cardiaque, à améliorer la qualité de vie et à réduire les hospitalisations.

Traitements interventionnels et chirurgicaux

Selon les cas, si un traitement médicamenteux n’est pas adapté ou insuffisant, différents dispositifs implantables peuvent être recommandés, tels que les pacemakers de resynchronisation ou les défibrillateurs.

En cas d'insuffisance cardiaque sévère

Chez les patients atteints d’une insuffisance cardiaque sévère, il existe deux types de traitements de l’insuffisance cardiaque possibles : la transplantation cardiaque (effectuée au Centre romand de transplantation cardiaque, au CHUV à Lausanne), et les dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (implantation d’un petit dispositif assurant la fonction de pompage du sang).

+ INFO Consulter la page Dispositifs d’assistance ventriculaire (DAV) su dite de la Fondation Suisse de cardiologie

Le type d’intervention dépend de différents facteurs, tels que la gravité de la maladie et l’état de santé général du patient.

 

 + INFO 
L’application mobile Insuffisance cardiaque des HUG, mise à disposition des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque en partenariat avec la Fondation Suisse de cardiologie, détaille ces différents traitements.  

Dernière mise à jour : 04/08/2022