La maladie des artères des jambes

Adresse

Rue Gabrielle Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Professeur François Mach
Professeur
François Mach
Médecin-chef de service

La maladie des artères des jambes touche environ 20% des personnes de plus de 65 ans. Appelée également insuffisance artérielle des membres inférieurs (IAMI), cette pathologie chronique est causée principalement par l’athérosclérose . Le rétrécissement ou l’obstruction des artères qui en résulte provoque une baisse du débit sanguin dans les jambes. 

Les symptômes et les examens diagnostiques de la maladie des artères des jambes

Les symptômes de l’insuffisance artérielle des membres inférieurs sont des douleurs à la marche dans les mollets ou, moins fréquemment, dans les fesses. Ces douleurs disparaissent rapidement au repos. Dans des cas plus avancés, la maladie des artères des jambes provoque des douleurs au repos ou des ulcères qui ne guérissent pas, voire une gangrène des extrémités. 

Les investigations pour détecter cette maladie consistent en une mesure des pressions au niveau de la jambe et du gros orteil et un examen d’imagerie par scanner (CT) ou par résonance magnétique (IRM).

Les personnes souffrant d’une insuffisance artérielle des membres inférieurs sont évaluées par le Service d’angiologie.

+ INFO Consulter la page Insuffisance artérielle des membres inférieurs (IAMI)

Le traitement de la maladie des artères des jambes

Le traitement adéquat pour chaque personne est décidé au cours d’un colloque vasculaire multidisciplinaire auquel participent angiologues, chirurgiens vasculaires, radiologues et cardiologues. L’objectif thérapeutique de la prise en charge est de prévenir les complications cardiovasculaires, stabiliser ou ralentir l’évolution de la maladie et augmenter la qualité de vie par l’atténuation des symptômes.

Athérosclérose
×
Maladie des artères rétrécies par l’accumulation de dépôts de graisse et de calcium (les plaques d’athérosclérose) sur leur paroi
Ulcères
×
Plaies cutanées provoquées le plus souvent par une insuffisance veineuse chronique
Gangrène
×
Maladie entrainant la mort (nécrose) des tissus, due à une infection ou un manque d’irrigation sanguine
La prévention

Les principales mesures de prévention de la prise en charge de l’insuffisance artérielle des membres inférieures sont les traitements médicamenteux contre le cholestérol, l’hypertension, le diabète, la prise d’Aspirine, l’entraînement à la marche et une meilleure hygiène de vie, notamment l’arrêt du tabac.

+ INFO Consulter la page du Programme de réadaptation ARTERIOfit 

Un traitement par cathéter (angioplastie, pose de stent) ou par chirurgie est parfois nécessaire. En particulier pour les personnes dont les douleurs à l’effort diminuent la qualité de vie ou si les jambes ou les pieds sont menacés. Dans cette dernière situation, les personnes ressentent des douleurs au repos ou souffrent d’ulcères qui ne guérissent pas.

Les traitements endovasculaires

Les traitements endovasculaires, par l’intérieur des vaisseaux, sont indiqués pour la majorité des personnes atteintes d’insuffisance artérielle des membres. Cette technique consiste à introduire par le pli de l’aine un cathéter muni d’un ballonnet pour dilater le rétrécissement ou l’occlusion de l’artère (angioplastie avec ou sans médicament). 

Si nécessaire, un ou plusieurs stents sont placés dans l’artère pour la maintenir ouverte. Ces interventions sont effectuées sous anesthésie locale et en mode ambulatoire. Parfois, elles sont suivies d’un court séjour hospitalier.

Toutes les procédures par cathéter des artères périphériques sont réalisées en salle de cathétérisme cardiaque par  l’angiologue interventionnel et le cardiologue ensemble. La prise en charge de tout patient avec pathologie vasculaire se fait en collaboration étroite avec le Service d’angiologie et hémostase.

Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la maladie des artères des jambes par pontage est réalisé par le Service de chirurgie cardiovasculaire.

Dernière mise à jour : 17/01/2022