Questions et réponses sur le patch antidouleur

Que faire si le patch se décolle ?

Remplacez-le sans attendre si le contour se décolle, car l’effet dépend de sa bonne adhésion. Attention la durée de pose repart à zéro dans cette nouvelle zone.

Que faire si le patch vous démange ?

Les démangeaisons sont dues à une réaction inflammatoire, appelée dermite de contact, qui peut être d’origine irritative ou allergique. Cette réaction sans gravité est causée par la substance active (fentanyl ou buprénorphine), l’excipient (composé inactif) ou le composant qui permet l’adhésion du patch à la peau.

Dans ce cas, ôtez délicatement le patch, collez-en un nouveau sur une autre région du corps et demandez l’avis de votre médecin.

En général, la réaction inflammatoire est locale et disparaît en quelques jours. Lorsque les rougeurs et démangeaisons se manifestent dans les autres zones d’application, une allergie est suspectée. Celle-ci cesse à l’interruption de l’application du patch. Votre médecin vous proposera alors un autre traitement antalgique.

+ INFO
Blog Atelier antalgiques : Mon patch me démange

Pouvez-vous couper le patch ?

Certains patchs ne doivent absolument pas être coupés. Référez-vous à votre médecin ou pharmacien et à la notice du produit.

Si votre médecin vous prescrit un demi-patch, il est préférable de mettre un pansement adhésif sur le côté du patch coupé afin que le contour ne se décolle pas.

La découpe en diagonale permet une séparation en deux parties égales.

Vous pouvez conserver la partie restante du patch, à condition de la laisser dans son emballage d’origine avec le film protecteur. Référez-vous à la notice du produit.

Comment couper le patch antidouleur  patch antidouleur coupé

Le patch peut-il être mouillé ?

Le patch est conçu pour résister à l’eau, vous pouvez prendre un bain ou vous doucher. Evitez toutefois une exposition dans l’eau très chaude, sauna, hammam, qui pourrait augmenter la diffusion de l’opioïde ou entraîner le décollement du patch.

Peut-on s’exposer au soleil ?

Evitez une exposition prolongée au soleil car une chaleur excessive entraîne une diffusion plus rapide du produit.

Pouvez-vous faire du sport ?

Oui, mais notez que la sueur augmente le risque de décollement du patch.

Pouvez-vous conduire ?

Il est recommandé de ne pas conduire au début d’un traitement, quand les doses sont augmentées ou lors de la prise de somnifères ou de tranquillisants en plus du traitement opioïde. Vos réflexes et votre concentration peuvent être alors diminués. Après le début ou la modification du traitement, respectez les délais définis par votre médecin durant lesquels vous ne pouvez pas conduire.

Est-il dangereux de boire de l’alcool ?

Oui, si vous devez conduire. La somnolence, la diminution des réflexes et de la concentration causées par l’alcool apparaissent plus rapidement avec le traitement opioïde.

Quels sont les risques de devenir toxicomane ?

Lorsque le traitement est administré pour soulager la douleur, vous n’avez pas de raison de craindre une toxicomanie (besoin incontrôlé de prendre la substance pour obtenir des effets autres qu’un soulagement de la douleur). La prescription de patchs contre la douleur respecte des règles strictes, connues des professionnels de la santé.

Comme les opioïdes sont classés dans la catégorie des stupéfiants, le patch est prescrit sur une ordonnance spéciale. Vous pouvez l’obtenir en pharmacie comme les autres médicaments.

Pouvez-vous prendre d’autres médicaments ?

Toute prise de médicaments et de phytothérapie, même en automédication, doit être discutée avec votre médecin, en particulier les tranquillisants, anti-allergiques et les somnifères. Pris en même temps que le patch antalgique, ces médicaments renforcent certains effets indésirables comme la somnolence et la fatigue.

Pouvez-vous voyager avec votre patch?

Vous devez vous renseigner auprès de votre médecin avant tout départ à l’étranger. L’utilisation d’opioïdes, même à usage médical, est soumise à des normes strictes et différentes selon les pays.

+ INFO
Accord de Schengen - Voyages avec des médicaments contenant des stupéfiants

Dernière mise à jour : 31/08/2020