Consignes pour le carnet de suivi

A quoi sert le carnet de suivi?

Ce carnet de suivi vous aide à devenir acteur et partenaire de votre prise en charge. Il rend visible vos différents symptômes. Il permet d’exprimer leur intensité, leur fréquence et de mettre en évidence les différents traitements que vous utilisez.

Ces informations vont aussi contribuer à ce que l’équipe soignante comprenne mieux votre situation et vous propose des stratégies thérapeutiques personnalisées pour soulager votre douleur.

A quel rythme?

Complétez avec précision, de manière quotidienne, le calendrier dans lequel chaque colonne correspond à un jour. Votre gynécologue vous indique le nombre de mois pendant lesquels s’effectue le suivi.

La douleur pelvienne

Notez la présence de la douleur, sa localisation et son intensité en utilisant les abréviations suivantes:

  • : la douleur se situe au milieu de l’abdomen
  • D : la douleur se situe du côté droit
  • G : la douleur se situe du côté gauche.

Vous pouvez évaluer l’intensité de la douleur de 0 (aucune douleur) à 10 (pire douleur imaginable).

Grille intensité de la douleur

Par exemple, une douleur forte située du côté droit sera notée D6.

Les symptômes gastro-intestinaux

En fonction de votre sensation, notez d’une croix le jour où vous ressentez la présence de:

  • mouvements intestinaux douloureux
  • constipation
  • nausée
  • diarrhée.

Les symptômes urinaires

Notez d’une croix le jour où vous ressentez:

  • la présence de douleurs lors de la miction, selon l’échelle d’évaluation de la douleur de 0 à 10
  • un besoin pressant d’uriner, avec ou sans fuite urinaire
  • un besoin fréquent d’uriner, soit plus d’une fois par heure
  • une difficulté à vider la vessie.

Les autres symptômes

Si vous souffrez de:

  • douleurs autres qu’abdominales (bas du dos, épaules, pli de l’aine)
  • fluctuations d’humeur (tristesse, colère, irritabilité, etc.)
  • sensation de gonflement abdominal
  • fatigue.

Notez ces gênes dans la rubrique « Autres symptômes » soit en cochant le jour avec une croix, soit en inscrivant le score, selon l’échelle d’évaluation de la douleur de 0 à 10, dans le jour concerné.

Les saignements

Notez les saignements les jours où ils se produisent, en fonction de leur intensité et du nombre de protections utilisées, selon les abréviations suivantes:

  • S : uniquement des traces de sang (spotting) et l’utilisation d’un protège-slip suffit.
  • F : abondance faible et utilisation de 1 à 3 protections par jour.
  • N : quantité normale et utilisation de 4 à 6 protections par jour.
  • A : saignements abondants nécessitant l’utilisation de plus de 6 protections par jour.

Les traitements médicamenteux

Inscrivez avec précision (dosage et quantité) tous les médicaments que vous prenez:

  • régulièrement : pilule contraceptive, Visanne®
  • de manière épisodique : antidouleur par exemple.

Complétez le calendrier de suivi, le schéma indiquant la localisation de vos douleurs et le questionnaire Saint-Antoine.

Lors de chaque consultation, apportez votre carnet de suivi afin que l’équipe soignante puisse le scanner et conserver ces informations dans votre dossier médical.

Le partenariat avec l’équipe soignante

Devenez partenaire de votre prise en charge en aidant les soignants à mieux comprendre vos douleurs en:

  • utilisant le schéma afin d’indiquer leur localisation et leur irradiation. Vous pouvez hachurer, colorier, dessiner, selon votre convenance.
  • décrivant vos douleurs grâce au questionnaire Saint-Antoine. Sélectionnez les mots et adjectifs qui les caractérisent en termes de sensation physique et psychologique
  • en transcrivant dans les notes vos initiatives personnelles, comme l’utilisation de médecines complémentaires, adoptées afin d’améliorer votre qualité de vie. Vous pouvez aussi y noter vos interrogations et inquiétudes à aborder lors de votre prochaine consultation.

Conseils en cas de douleur

  • Conservez les activités qui n’aggravent pas la douleur.
  • Dès que la douleur apparaît, n’attendez pas: les traitements antalgiques sont plus efficaces si vous les prenez avant que ne s’installent les symptômes douloureux.
  • Certaines mesures simples améliorent votre confort: des exercices de relaxation, de respiration profonde ou d’autohypnose, ainsi que des activités de distraction telles que la lecture ou la musique.

+ INFO
Si vous ne l’avez pas reçue, demandez au personnel soignant Vous avez mal ? Agissons ensemble! Le contrôle de la douleur est notre priorité. Cette brochure vous informe sur la prise en charge de la douleur aux HUG. 

Dernière mise à jour : 04/11/2019