Unité d'épidémiologie populationnelle (UEP)

Partager Imprimer

Contact de l'unité

E-mail: uep@hcuge.ch
Tél : +41 22 305 58 61

Responsable de l’unité

Dre Silvia StringhiniPre Silvia Stringhini
Silvia.Stringhini@hcuge.ch
Consultez les publications

  

L’Unité d’épidémiologie populationnelle (UEP), dirigée par la Pre Silvia Stringhini, surveille notamment les facteurs de risque de cancer (par exemple absence de dépistage, tabagisme)  et de maladies cardiovasculaires (par exemple sédentarité, obésité) au sein de la population genevoise via l’étude Bus Santé.

Cette étude est menée chaque année auprès de plus de 1'000 résidents genevois âgés de 18 à 74 ans, représentatifs de la population du canton de Genève. Elle permet aux professionnels de la santé de connaître la prévalence des facteurs de risque de maladie dans la population et leur évolution dans le temps. L’étude Bus Santé s’étend également à des collaborations nationales et internationales.

Suite à la crise du nouveau Coronavirus, l’UEP conduit plusieurs études dans le canton de Genève (SEROCoV-POP, SEROCoV-WORK, SEROCoV-Schools, SEROCoV-KIDS) pour déterminer la séroprévalence et la durée de protection des anticorps anti-SARS-CoV-2 dans la population du canton et plusieurs de ses sous-populations. Elle effectue également un suivi épidémiologique des participants adultes, enfants et adolescents afin de mieux comprendre les impacts de la pandémie sur la population, à long terme. 

Pour cela, l'UEP a mis en place une nouvelle plateforme numérique sécurisée, Specchio-COVID19, afin de pouvoir assurer un suivi longitudinal des participantes et participants aux études, notamment via des questionnaires réguliers portant sur de nombreux domaines de santé. Plus de 10'000 personnes participent aujourd'hui aux études menées via Specchio-COVID19.

L'UEP participe également à la surveillance du COVID-19 à l'échelle de la Suisse, au sein du programme national Corona Immunitas.

L’Unité d’épidémiologie populationnelle s'inscrit dans un processus permanent de promotion de la santé (par exemple, journée du diabète) et poursuit la construction d'une banque de données populationnelles utile à la recherche (ex: bio-marqueurs d'athérosclérose, bio-marqueurs nutritionnels). Son travail vise également à déterminer comment divers facteurs socio-économiques et démographiques influencent la santé physique et mentale des populations, ou encore, par exemple, le renoncement aux soins. Plus loin, le travail de l'UEP contribue à guider les politiques de santé publique.

Plus d'infos

Dernière mise à jour : 13/06/2022