Recherche translationnelle pour les troubles mentaux sévères

Partager Imprimer

Groupe : Psychopathologie clinique et expérimentale
Chef du groupe : Prof. Stefan Kaiser
Membres du groupe : Dre Indrit Begue, M. Fabien Carruzzo, Dre Mariia Kaliuzhna, Dr Michel Sabé

Le groupe psychopathologie clinique et expérimentale (Pr Stefan Kaiser) se concentre sur les symptômes négatifs de la schizophrénie et d’autres troubles psychiques. Le groupe de recherche utilise une approche qui associe l’évaluation psychopathologique, les expériences comportementales et l’imagerie fonctionnelle. Son objectif est de développer des traitements biologiques et psychosociaux pour les symptômes négatifs et de conduire des essais cliniques.

Actualité : Participer à une étude sur la schizophrénie afin de mieux comprendre les bases neuronales des symptômes de la schizophrénie, comme la perte de motivation qui peut avoir des conséquences graves sur la vie quotidienne 

Groupe : Syndrome métabolique et pathologies psychiatriques
Chef du groupe : Dr Othman Sentissi
Membres du groupe :

Le groupe syndrome métabolique et pathologies psychiatriques (Dr Othman Sentissi) a pour objectif de mieux comprendre les perturbations métaboliques des patients souffrant de troubles psychiques. La recherche se décline sur 3 axes: 1. La valeur prédictive des facteurs cliniques et biologiques de la perturbation pondérale et des complications métaboliques; 2 .La prévention de la prise de poids chez des patients traités ou non par les psychotropes; 3. La stimulation magnétique trans-crânienne pour des troubles psychiatriques tels que la dépression résistante, la schizophrénie ou les troubles du comportement alimentaire.

Le laboratoire d’imagerie translationnelle en neurosciences psychiatriques (Pr Nathalie Ginovart, Pr Philippe Millet) se concentre sur différentes activités de recherche en imagerie moléculaire.

Groupe : Dysfonctionnements neurobiologiques et addictions
Chef du groupe : Prof. Nathalie Ginovart
Membres du groupe :

Le Pr Nathalie Ginovart étudie les dysfonctionnements neurobiologiques à l’origine des comportements addictifs et des troubles comorbides comme les psychoses. L’objectif est d’identifier les facteurs de risques et substrats neurobiologiques prédisposant à l’addiction, de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques sous-tendant l’addiction, et de développer de nouveaux traitements. Ces questions sont abordées par une approche translationnelle réalisée sur des modèles animaux et chez l’homme par neuroimagerie.

Groupe : Neuroimagerie moléculaire en psychiatrie
Chef du groupe : Prof. Philippe Millet
Membres du groupe : Marouane Ben Ammar, Pia Lovero, Maria Surini Demiri, Benjamin Tournier, Stergios Tsartsalis 

Le Pr Philippe Millet développe différentes activités : 1. Préclinique: étude du mécanisme d’action des antipsychotiques atypiques, étude in vivo de la neuroinflammation dans des modèles transgéniques; 2. Méthodologique: développement d’approches quantitatives pour l’étude de différents systèmes de neurotransmission cérébrale et de neuroinflammation; 3. Clinique: étude des processus neuroinflammatoires dans différentes pathologies psychiatriques.
Groupe Master en neurosciences

Dernière mise à jour : 14/08/2020