Vos activités

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

L’activité professionnelle

La reprise d’une activité professionnelle après une transplantation est possible et même encouragée. Discutez des modalités avec votre médecin. Il se pourrait que vous ayez besoin d’une adaptation du taux de travail.

Les voyages

Selon votre récupération et la fréquence de vos consultations, les voyages peuvent débuter quelques semaines voire quelques mois après la transplantation. Certaines destinations lointaines sont à envisager plus tard. Le Service de médecine tropicale et humanitaire propose une consultation spécialisée sur rendez-vous pour les patients immunosupprimés. Elle peut vous renseigner sur votre vaccination. Lors d’un voyage en avion, pensez à garder dans votre bagage à main une réserve suffisante de médicaments. Conservez également toujours sur vous votre dernière ordonnance. Sur place, repérez le centre de soins le plus proche. En cas de décalage horaire, adaptez-vous aux nouveaux horaires du pays pour la prise de vos médicaments.

La sexualité

Votre vie sexuelle peut reprendre après une transplantation selon votre récupération physique. Toutefois, certains de vos traitements peuvent être associés à une baisse ou perte de la libido, des troubles de l’érection, une sécheresse vaginale, une modification du plaisir (orgasme et éjaculation différés). Parlez-en à votre médecin qui vous orientera éventuellement vers un spécialiste si ces symptômes persistent (urologue ou gynécologue).

INFO +
Les médecines complémentaires (acupuncture, shiatsu, homéopathie, drainage lymphatique, etc.) ne sont pas contre-indiquées, mais ne doivent pas se substituer au traitement prescrit.

Le jardinage

Lors de jardinage ou de manipulation de plantes en pots, vous êtes exposé aux micro-organismes présents dans la terre. Il est recommandé de porter un masque, surtout si la terre est sèche, et des gants (pour éviter les coupures, piqûres et autres plaies). Pensez à vous laver les mains lorsque vous avez terminé. Si vous vous coupez, désinfectez-vous rapidement et vérifiez si votre vaccination antitétanique est à jour (toutes les informations sur votre suivi médical).

Le bricolage

Le bricolage ou les travaux de rénovation au domicile vous exposent à des risques infectieux par contact avec des poussières contenant des spores de champignons. Dans la mesure du possible, évitez ces activités au cours des trois à six premiers mois qui suivent la transplantation. L’exposition aux poussières inorganiques (bois, métal, pierres) est fortement déconseillée aux personnes transplantées pulmonaires.

INFO +
Quelles que soient les difficultés rencontrées – gestion des traitements, problème de santé, question en lien avec la vie de tous les jours, problème sur le plan social ou financier –, parlez-en aux professionnels de santé qui vous accompagnent tout au long de votre parcours. Ensemble, nous pouvons trouver des solutions.

Que faire si vous vous blessez ?

Nettoyez la plaie avec de l’eau et du savon, puis désinfectez-la avec un antiseptique local. Assurez-vous que votre vaccin antitétanique est à jour. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant·e ou votre équipe de transplantation. N’oubliez pas que les médicaments immunosuppresseurs retardent le processus de cicatrisation.

Dernière mise à jour : 14/08/2020