Votre retour à la vie normale

Quel suivi médical ?

Dans un premier temps, les consultations de suivi médical ont lieu une à deux fois par semaine, en alternance avec l’équipe médicale de l’unité d’hématologie et votre médecin traitant. Ensuite, elles s’espacent petit à petit. Le retour à la vie normale se fait sur plusieurs mois.

Lors de chaque consultation ambulatoire :

  • vous voyez un hématologue
  • une prise de sang est pratiquée
  • vous recevez une transfusion sanguine si votre moelle osseuse ne produit pas assez de globules
  • les ordonnances et le certificat d’arrêt de travail sont renouvelés.

ATTENTION !
Respectez scrupuleusement la prise des médicaments et les conseils de sortie. Signalez au médecin la survenue d’un nouveau symptôme. N’interrompez jamais un traitement sans avis médical.

Combien de temps pour récupérer vos forces ?

La fatigue est l’effet secondaire majeur de la transplantation de cellules souches. Elle est plus importante que la sensation de fatigue habituelle et ne disparaît ni après le repos ni après une nuit de sommeil. Vous pouvez vous sentir physiquement et mentalement épuisé au point de ne plus avoir d’énergie et de motivation pour vos activités quotidiennes. C’est normal après votre traitement. Il faut plusieurs mois pour récupérer complètement votre énergie. Il est difficile de prédire la durée de cette fatigue qui varie selon les personnes.

Les causes

La fatigue peut avoir des causes multiples: anémie, effets secondaires des traitements, perte de poids et dénutrition, trouble du sommeil, GVHD, etc.

Comment agir contre la fatigue ?

Il est reconnu qu’une activité physique régulière diminue la sensation de fatigue. Vous pouvez faire de l’exercice tous les jours, comme de la marche, en augmentant progressivement la durée de quelques minutes. L’essoufflement ressenti est votre indicateur. Si vous êtes essoufflé au point de ne pas pouvoir parler durant la marche, il est nécessaire de ralentir la cadence ou d’aviser votre médecin. Pour faciliter la récupération, alternez activité physique et repos selon votre propre rythme.

Quel soutien psychologique ?

Plusieurs facteurs peuvent modifier vos relations avec les autres, comme l’anxiété, la fatigue ou les troubles hormonaux (ménopause précoce, troubles de la glande thyroïde, etc.) Cela peut entraîner des difficultés psychologiques et compliquer vos relations conjugales, familiales et sociales. Parlez-en à votre entourage et lors des consultations médicales. Pour vous aider à franchir ce cap, n’hésitez pas à solliciter l’équipe médicosoignante pour un soutien psychologique.

Comment mieux intégrer les effets sur votre apparence ?

Votre image corporelle change: perte des cheveux, léger amaigrissement et visage parfois un peu gonflé par la corticothérapie. Ces signes disparaissent avec le temps. Mais ils demandent soutien et compréhension de votre entourage proche. Des consultations spécialisées peuvent vous être proposées.

Comment se préparer à la reprise du travail ?

Le retour à domicile signifie la reprise potentielle du travail ou des cours si vous êtes étudiant. La reprise peut se faire à temps partiel. La plupart des patients reprennent une vie normale environ six mois à une année après la transplantation. Avant d’envisager un retour au travail, organisez vos journées sur le schéma d’une journée de travail type, avec les mêmes sollicitations physiques et intellectuelles. Cela vous aidera à déterminer votre aptitude à les supporter. Si vous vous sentez suffisamment bien, reproduisez cela sur une semaine au minimum avant de reprendre votre emploi.

Comment retrouver l’appétit ?

Pour retrouver votre appétit et le plaisir de manger, il n’existe pas de recette miracle. Privilégiez les aliments que vous aimez, choisissez un mode de cuisson qui vous convient et fractionnez les repas.

Plus d'informations

Dernière mise à jour : 29/07/2020