Interférons : Les effets secondaires au point d’injection

Que pouvez-vous faire en cas de douleur?

Après avoir effectué votre injection, vous pouvez ressentir une douleur à l’endroit de la piqûre. Cette sensation douloureuse est généralement due à une injection trop rapide ou un produit trop froid.

Pour la prochaine injection:

  • Sortez le produit de votre réfrigérateur au minimum 30 minutes avant de l’injecter.
  • Appliquez un cold pack sur la zone d’injection quelques minutes avant.
  • Si vous utilisez un injecteur à vitesse modulable, réglez la vitesse d’injection selon votre ressenti.
  • Appliquez après l’injection un cataplasme froid au thé noir qui a des propriétés anti-inflammatoires.

Que pouvez-vous faire en cas de rougeur?

Il est possible que la zone d’injection devienne rouge. Cette rougeur disparaît généralement en quelques jours, mais peut être gênante d’un point de vue esthétique.

Pour la prochaine injection:

  • Désinfectez d’abord avec un antiseptique non alcoolisé.
  • Si votre antiseptique contient de l’alcool, laissez sécher la peau avant de procéder à l’injection.
  • Ne pincez pas votre peau lors de l’injection.
  • Positionnez l’aiguille ou l’injecteur de manière à ce qu’ils forment un angle droit avec la peau.
  • Appliquez après l’injection un cold pack ou un cataplasme froid au thé noir.

Protégez la zone concernée du soleil, tant que la rougeur est présente.

Que pouvez-vous faire si la peau durcit?

Une injection trop rapide ou trop froide peut freiner la bonne diffusion du produit. Il en résulte parfois un durcissement de la zone de la piqûre (induration) qui persiste de quelques jours à quelques semaines.

  • Injectez le produit à température ambiante.
  • Changez de zone à chaque injection et ne repiquez pas une induration.
  • Appliquez si besoin, après avis du neurologue, une crème, pommade ou lotion à base de cortisone.

Que pouvez-vous faire si la peau noircit ou se creuse?

Votre traitement peut provoquer, dans de très rares cas, une nécrose ou une lipoatrophie.

En raison d’une mauvaise absorption du produit, la nécrose se traduit par l’apparition d’une zone de peau noircie à distance de l’injection.

La lipoatrophie est caractérisée par une perte de tissus graisseux et donne une impression de creux sous la peau. Elle apparaît souvent chez les patients qui ne changent pas de site d’injection.

ATTENTION : Si vous souffrez de nécrose ou de lipoatrophie, ne piquez plus les zones concernées et consultez sans attendre un dermatologue. Prenez également contact avec votre neurologue.

Dernière mise à jour : 19/12/2019