La paralysie du diaphragme

Partager Imprimer

La paralysie du diaphragme peut entraîner des difficultés à respirer au repos, à l’effort, ou en position couchée. Elle peut faire suite à un traumatisme, une chirurgie du cœur ou du poumon, une infection, mais aussi être associée à une maladie neuromusculaire ou auto-immune, ou encore à une atteinte toxique.

Sa découverte se fait le plus souvent lors d’une radiographie ou d’un scanner. On découvre alors un diaphragme qui est surélevé. Cela empêche un des deux poumons de bien se remplir d’air. Afin de mieux évaluer la paralysie du diaphragme, différents examens sont effectués.

La prise en charge dépend de l’origine de la paralysie du diaphragme. Un traitement médicamenteux peut être prescrit si la cause est une maladie auto-immune. Le traitement chirurgical consiste à replier le diaphragme et s’appelle la plicature du diaphragme. Le poumon peut ainsi mieux se remplir d’air. Pour cette intervention, le chirurgien recourt à la technique minimalement invasive de thoracoscopie

Diaphragme
×
est le muscle qui sépare le thorax de l’abdomen. Il sert à la respiration. En se contractant, il permet à l’air de rentrer dans les poumons
INFO +  Les maladies du diaphragme
Thoracoscopie
×
permet d’explorer la cavité thoracique grâce à une caméra et à des instruments chirurgicaux. Elle est utilisée à des fins diagnostiques et pour réaliser des gestes thérapeutiques (ex : prélèvement, ablation)
Dernière mise à jour : 04/05/2021