Les personnes atteintes d’un cancer sont prises en charge et traitées en toute sécurité

Partager Imprimer
Traitement oncologique et sécurité face au Covid-19

Durant l’épidémie de COVID-19, l’ensemble des prestations des Services d’oncologie, de radio-oncologie et d’hématologie ont été assurées pour éviter toute rupture dans les soins aux patients et patientes. Les traitements en hospitalier et en ambulatoire ont été maintenus, y compris les greffes de moelle osseuse. Avec la reprise progressive de toutes les activités, le Département d’oncologie a adapté ses procédures pour accueillir les patient·es en toute sécurité. L’accès à des traitements innovants a été maintenu.

 

Adaptation de l’activité dans les services d’oncologie

Les personnes atteintes d’un cancer sont davantage vulnérables face à la maladie COVID-19. Des dispositions particulières ont été mises en place :

  • privilégier les consultations par visio-conférence, notamment grâce à l’application Hug@home
  • limiter le nombre de personnes présentes au même moment dans les services
  • contrôler les entrées et séparer les flux des patient·es avec port du masque et désinfection des mains pour tous les patients dès l’arrivée aux HUG
  • dépister systématiquement les patient·es avant traitement de chimiothérapie ou radiothérapie
  • faciliter le dépistage de personnes présentant des symptômes même légers.

Elles concernent à la fois les patient·es déjà en cours de traitement et les nouveaux patient·es qui, par exemple, doivent débuter une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Traitements chirurgicaux

Dès l’arrêt des interventions chirurgicales non urgentes aux HUG, une concertation avec les cliniques privées a été conduite sous l’égide du Médecin cantonal.
Les chirurgiens des HUG ont ainsi pu réaliser certaines opérations ne pouvant pas attendre trois mois dans des cliniques.

Info patient·e

La convocation à un rendez-vous indique toutes les dispositions particulières mises en place pour assurer la sécurité de tous·tes les patient·es et des équipes soignantes.
Le Département d’oncologie a édité une fiche d’information spécifique :
Nouveau coronavirus et traitements anticancéreux

 

Pour en savoir plus :

Dernière mise à jour : 04/05/2020