Prendre soin de son périnée après la naissance de votre enfant

Partager Imprimer
Adresse

Bd de la Cluse 30
1205 Genève
Suisse

Professeure
Begoña Martinez de Tejada Weber
Médecin-cheffe de service

Lors de la grossesse et de l’accouchement, le périnée est distendu. Il peut-être déchiré ou sectionné chirurgicalement (épisiotomie). Dans certains cas, il se contracte moins bien. Les troubles possibles sont: une béance vulvaire ou vaginale, une diminution des sensations, des pertes urinaires ou anales, une descente d’organe (prolapsus génital) ou des douleurs lors des rapports sexuels.

Que se passe-t-il les premiers jours ?

Les premiers jours après l’accouchement, votre périnée peut être endolori et vous pouvez avoir des difficultés à le contracter. Il arrive de ne pas pouvoir contrôler les urines, les selles ou les gaz. Dans la plupart des cas, cet état est transitoire.

Quelle hygiène pour votre périnée ?

Gardez votre périnée toujours propre. Il est conseillé de ne pas savonner la vulve et d’utiliser une solution à base de camomille. Laissez-la couler sur votre périnée (du bas du ventre au coccyx). Elle calme les douleurs, désinfecte et favorise la cicatrisation. Pour vous sécher, tamponnez-vous délicatement à l’aide de papier toilette ou d’une lingette sèche. Changez très régulièrement de serviette hygiénique.

Comment soulager les douleurs du périnée ?

Les déchirures périnéales et les épisiotomies entraînent généralement des douleurs et des picotements, qui s’atténuent après trois jours. Les fils des points de suture se résorbent spontanément vers le 10e jour. La peau du périnée cicatrise en six à dix jours.

Pour soulager les douleurs, prenez les antalgiques conseillés par votre médecin. Vous pouvez également utiliser une poche à glace, notamment en cas d’œdème. Appliquez-la pendant 15 minutes, deux à quatre fois par jour.

Positions pour soulager le périnée

Pour éviter de comprimer le périnée, privilégiez les positions allongées sur le côté ou sur le dos avec les jambes légèrement surélevées afin de favoriser le retour veineux.

Pour votre confort dans le lit ou au sol (à votre domicile), utilisez un coussin d’allaitement ou un traversin pour adopter une des positions de décharge ci-dessous :

Position pour soulager le périnée : la grenouilleLa grenouille

1. Allongez-vous à plat sur le dos.
2. Installez le coussin sous vos jambes suivant l’image ci-contre.
3. Le lit peut rester horizontal ou vous pouvez surélever les pieds.

 

Position pour soulager le périnée : sur le côtéSur le côté

1. Installez-vous sur le coté.
2. Mettez le coussin entre vos jambes.
3. Pliez la jambe qui est sur le coussin.

 

Position pour soulager le périnée : sur le dosSur le dos

1. Allongez-vous sur le dos.
2. Pliez en deux le coussin et placez-le sous vos jambes.
3. Relevez la tête de lit.

Position pour soulager le périnée : s'asseoirPour vous asseoir

Utilisez l’astuce suivante:

1. Roulez deux linges et posez-les sur le lit ou la chaise.
2. Asseyez-vous dessus de sorte que votre périnée n’entre pas en contact avec la surface.

L’utilisation d’une bouée de natation est déconseillée, car elle provoque un gonflement du périnée (congestion) et un inconfort supplémentaire.

Comment gérer les problèmes urinaires ou anaux ?

Après avoir uriné ou être allé à la selle, essuyez-vous d’avant en arrière afin d’éviter les infections urinaires.

En cas de difficultés à uriner, évitez les efforts de poussée. Allez aux toilettes toutes les deux heures, même si vous n’en ressentez pas le besoin. Les troubles de la miction, soit les difficultés à uriner ou les pertes urinaires, sont fréquents après un accouchement. Ils sont transitoires. La sensibilité au niveau de votre périnée est souvent diminuée. Cela peut être dû à une anesthésie, un œdème, une déchirure ou une épisiotomie.

Position pour soulager le périnée : pour aller à la selleEvitez également de pousser sur votre périnée lorsque vous allez à la selle. Pour faciliter l’évacuation adoptez la position suivante:

1. Genoux plus haut que le bassin. Pieds surélevés et légèrement «en dedans», pour ouvrir le périnée postérieur.

2. Buste légèrement penché en avant. Une alimentation riche en fibres ainsi qu’une hydratation suffisante facilitent la reprise d’un transit normal.

En cas de pertes urinaires ou anales persistant 30 jours après votre accouchement, informez-en votre sage-femme ou votre médecin.

Positions pour le verrouillage périnéalLe verrouillage périnéal

Ces positions sont efficaces pour éviter les pertes urinaires. Adoptez-les lorsque vous toussez ou éternuez en station debout.

  • Redressez-vous, rentrez le ventre et croisez les jambes (position 1)
  • Redressez-vous, tournez la tête sur le côté (position 2).

Que faut-il éviter ?

Lorsque vous êtes encore hospitalisée, évitez d’utiliser la poignée au-dessus de votre lit. Chaque traction occasionne une poussée extérieure sur vos organes et écarte vos abdominaux.

Au cours du premier mois après l’accouchement, ne portez pas des charges dont le poids excède celui de votre bébé.

Durant les quatre à six semaines pendant lesquelles vous avez des pertes sanguines, les bains et la natation sont proscrits afin d’éviter tout risque d’infection. Vous pouvez cependant prendre des douches.

Ne pratiquez pas l’interruption volontaire de la miction (le «pipi-stop»), censée renforcer le périnée. Elle déstabilise le fonctionnement de la vessie et peut augmenter le risque d’infection urinaire.

Dernière mise à jour : 28/01/2021