Infiltration rachidienne

Brochure pour les patients : Infiltration rachidienneDes réponses à vos questions

Cette page a pour but de vous expliquer en quoi consiste une infiltration rachidienne (épidurale, foraminale ou facettaire), et vous informer sur les bénéfices escomptés ainsi que les risques encourus.

Qu’est-ce qu’une infiltration épidurale, foraminale ou facettaire?

Il s’agit d’une injection réalisée dans le dos, à l’endroit d’où provient la douleur. En effet, grâce aux symptômes et aux éventuels examens radiologiques effectués, votre médecin a précisé le niveau exact de la structure responsable de vos douleurs.

Quelle est la différence entre ces trois infiltrations?

Il existe plusieurs endroits pour effectuer l’injection. On parle de:

  • infiltration épidurale: si elle est réalisée au niveau des espaces épiduraux du canal rachidien jusqu’à la dure-mère
  • infiltration foraminale: si elle est pratiquée à l’endroit où le nerf sort de la colonne vertébrale, à savoir dans un canal (ou foramen) située entre deux vertèbres
  • infiltration facettaire: si elle a lieu entre les articulations facettaires qui relient deux vertèbres.

Dans certaines situations, les infiltrations peuvent être combinées.

infiltration rachidienne

+ INFO
Le canal rachidien contient la moelle épinière qui est recouverte de la dure-mère.

La préparation de l’examen

Comment vous préparer avant l’examen?

Avertissez-nous si:

  • vous êtes enceinte ou allaitez
  • il existe un risque de grossesse
  • vous saignez facilement ou prenez des médicaments anticoagulants on anti-agrégants
  • vous avez présenté une allergie après une injection intraveineuse ou intra-artérielle de produit de contraste à l’iode (asthme, urticaire, œdème de Quincke).

SAVOIR +
Le Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle des HUG possède une grande expérience dans ce geste. Quelque 300 infiltrations par an sont effectuées.

L’infiltration

Comment est-elle réalisée?

Un technicien en radiologie vous installe sur le ventre (ou le dos pour une infiltration cervicale) sur une table d’examen en salle de radiologie. Vous retirez une partie de vos vêtements ou les relevez.

Après la préparation du matériel, le neuroradiologue désinfecte votre peau à l’aide d’un désinfectant coloré. Il repère le niveau de l’infiltration à l’aide des rayons X et réalise une anesthésie locale (injection d’un produit anesthésiant sous la peau). Ensuite, il dirige une aiguille très fine vers la région douloureuse et injecte le médicament contenant de la cortisone pour vous soulager.

Tout au long de l’intervention, votre pleine collaboration est nécessaire et souhaitée. Elle permet un geste de plus courte durée et plus sécurisé.

Combien de temps dure la procédure?

L’ensemble de la procédure dure moins de 20 minutes.

Pourquoi effectuer l’infiltration sous contrôle radiologique?

L’infiltration effectuée sous contrôle radiologique du point de ponction offre une plus grande précision pour atteindre la zone à infiltrer.

Quels sont les risques de l’infiltration?

Comme pour tout geste réalisé sur le corps humain, il existe des risques. Ceux-ci sont très faibles (évalués à moins de 0,5%) et consistent majoritairement en une infection ou un saignement sur le trajet de l’aiguille. Lors de l’examen, toutes les mesures sont prises afin de prévenir leur survenue (désinfection, matériel stérile, geste doux, etc.).

Dans des cas exceptionnels, des complications neurologiques (paraplégie, tétraplégie) sont décrites. Afin de les éviter, l’équipe soignante applique les recommandations de bonnes pratiques de la Société suisse de neuroradiologie. Elle a un entretien avec vous afin d’évaluer d’éventuels risques particuliers.

Quels sont les effets escomptés de l’infiltration?

Les effets sur la douleur se manifestent généralement dans les 48 heures. Afin de potentialiser les effets bénéfiques de l’infiltration, il est recommandé de limiter vos activités durant ces deux jours. Vous pouvez reprendre sans risque vos médicaments habituels.

Après une première infiltration, vous pourriez toutefois toujours ressentir de la douleur. Il s’avère alors nécessaire de répéter le geste pour obtenir un résultat complet.

+ INFO
Après un traitement par infiltration, il est conseillé de rediscuter du dosage des médicaments contre la douleur avec votre médecin traitant.

 

La sortie

Que se passe-t-il après l’infiltration?

Vous restez environ 15 à 20 minutes sous surveillance dans la salle d’attente avant de quitter l’hôpital. Juste après l’intervention et durant environ deux heures, vous pouvez ressentir des troubles sensoriels (fourmillement) ou une sensation de faiblesse, potentiellement importante, dans la jambe.

Pour votre retour à domicile, empruntez les transports publics ou faites-vous véhiculer, car il est déconseillé de conduire après une infiltration.

A domicile, nous déconseillons de:

  • faire des efforts pendant les premières 48 heures
  • soulever de lourdes charges la première semaine.

Informations pratiques

Contact

Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle
Unité de neuroradiologie interventionnelle
Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4 1205 Genève
Secrétariat : +41(0)22 372 70 45

Pour toute question avant l’infiltration, n’hésitez pas à nous appeler.

Pour les questions d’organisation et de planification, la programmation du service de radiologie est votre interlocuteur : +41(0)22 372 70 28.

Facturation

L’infiltration rachidienne est remboursée dans les prestations de base de l’assurance maladie (LAMal) sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à votre charge).

Télécharger la brochure en format PDF Infiltration rachidienne

Dernière mise à jour : 13/02/2020