Les HUG éteignent les lumières non essentielles et accélèrent leur plan d'économie d'énergie

Partager Imprimer
illustration ampoule

Face au risque de pénurie d’énergie et à la hausse conséquente des prix provoqués par la situation géopolitique actuelle et la crise mondiale de l’énergie qui en découle, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) prennent d’importantes mesures d’économie. Elles viennent accélérer les plans de réduction déjà en place depuis 2009. L’objectif est de réduire sensiblement leur consommation. La qualité et la sécurité des soins restent la priorité absolue et ne seront en aucun cas affectées par ces mesures.

Face à la hausse importante des prix de l’énergie, les HUG ont mis en place une cellule de crise chargée d’inventorier les possibilités d’économie et de les mettre en place. Les premières mesures sont déjà effectives depuis le 30 août 2022.

Les éclairages (30% de la consommation électrique des HUG) non essentiels seront désormais éteints la nuit. Par exemple, depuis le 17 septembre 2022, l’enseigne lumineuse du bâtiment principal s’éteint à 22h. Les autres, non-essentielles pour les urgences et les secours, ainsi que les écrans d’information seront désactivés graduellement.

Des détecteurs de présence, ainsi que des horloges seront installés dans les lieux qui n’en disposent pas encore et qui peuvent être éteints la nuit. Le niveau d’éclairage diurne et nocturne sera optimisé dans les locaux qui le permettent afin de réduire l’intensité. Le programme de remplacement des éclairages par des LED (déjà 12 000 installations optimisées) est étendu et accéléré. 

Les appareils et équipements qui ne doivent pas impérativement être en marche seront également déconnectés. Par exemple, le délai de mise en veille des escalators sera réduit et les équipements médicaux en réserve seront débranchés une fois leurs batteries chargées.

Le chauffage des locaux, essentiellement au gaz, sera abaissé pour atteindre un objectif de 20 degrés hors espace patients et patientes. 

A plus long terme, les HUG accéléreront et étendront les investissements qui permettent d’améliorer l’efficience énergétique des bâtiments. Le schéma directeur hospitalier des HUG (2022-2040), approuvé par le Conseil d’Etat le 24 août 2022, comprend la mise en conformité de 55% des surfaces avec les objectifs du Plan directeur de l’énergie (PDE 2030) en terme d’indice de dépense de chaleur (IDC). Environ 17% des bâtiments des HUG sont récents. Les autres font l’objet de mesures ciblées de rénovation thermique, telles que le remplacement des fenêtres conformément à la législation cantonale.

Le personnel appelé à économiser l’énergie

Les HUG lancent une campagne de sensibilisation des collaboratrices et collaborateurs. Le personnel a en effet été sollicité pour faire des propositions d’économie et signaler les lieux et installations pouvant être optimisés sur le plan de leur consommation. Une liste des écogestes a été établie et fera l’objet de rappels réguliers.

Chacune et chacun est appelé-e à appliquer les bonnes pratiques en matière d’économie d’éclairage, d’utilisation du matériel de bureautique et d’électroménager. L’encadrement sera responsable de ces mesures dans les unités et services. 

La sécurité et la qualité des soins restent prioritaires 

Toutes les mesures d’économies d’énergie ont été déterminées de sorte à n’avoir aucun impact sur la qualité et la sécurité des soins qui restent absolument prioritaires aux HUG. 

Un programme d’économie qui s’intègre dans une stratégie de durabilité

En 2009, les HUG ont été le premier hôpital européen à effectuer un écobilan. Un bilan carbone, basé sur la méthodologie du GHG Protocol Corporate Accounting, a été établi en 2021. Ces actions ont débouché sur le développement de la stratégie de durabilité 2030 des HUG.

Les HUG disposent déjà d’un programme d’économie d’énergie depuis de nombreuses années, notamment par le biais du programme Negawatt des SIG qui a permis des économies de 2 170 000 kWh d’électricité et 1 410 000 kWh de gaz depuis 2012.

D’autres actions ont été menées avec un impact positif sur la consommation d’électricité : regroupement et modernisation des cuisines à Belle-Idée/Trois-Chêne, externalisation d’un datacenter sur des installations refroidies à l’eau du lac, remplacements de pompes à vide, modernisation d’ascenseurs, modernisation des tunnels de lavage et de séchage de la centrale de traitement du linge à Belle-Idée, ainsi que remplacement de la production de vapeur.

Les HUG sont partenaires du projet Genilac avec les SIG et ont financé une partie des études de faisabilité pour le raccordement de l’hôpital. En 2021, les HUG ont auto-produit 320 MWh d’électricité. Ils disposent de 2 810 m2 de panneaux solaires (objectif 2025 : 7 000 m2). 

Dernière mise à jour : 21/09/2022