Cancer du sein, le MOI d’après - Octobre rose 2021

Partager Imprimer
Octobre rose 2021

En Suisse, le cancer féminin le plus fréquent est celui du sein. Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), l’Hôpital de La Tour et le Groupement Hospitalier de l’Ouest Lémanique (GHOL) se mobilisent pour Octobre rose en collaboration avec la Ligue genevoise contre le cancer, la Fondation genevoise pour le dépistage du cancer et le Centre OTIUM. Plusieurs événements sont ainsi organisés en présentiel et en visioconférence afin de sensibiliser la population à ce cancer qui concernera une femme sur huit dans sa vie. Ce mois de prévention est intitulé cette année « Le moi d’après » ou comment se préparer à vivre et à investir son corps après un cancer du sein.

En Suisse, plus de 6’000 nouveaux cas de cancer de sein sont diagnostiqués chaque année et plus de 1’400 femmes en décèdent. Fait souvent méconnu, le cancer du sein peut aussi toucher les hommes. Par ailleurs, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce cancer est devenu le type de cancer le plus couramment diagnostiqué dans le monde avec 2.3 millions de cas confirmés par an. En 2020, il représentait 11.7% de tous les nouveaux cas de cancer dans le monde.

L’annonce d’un cancer est souvent brutale. Très rapidement les rendez-vous et les prises en charge médicales se multiplient. Les patient∙es et leurs proches vivent au rythme des traitements et n’ont que peu de temps et de disponibilités d’esprit pour envisager et préparer la vie après le cancer. Alors quand les traitements s’arrêtent et que les patientes et patients tentent de retrouver leurs repères et leur vie d’avant, les difficultés personnelles et professionnelles peuvent s’accumuler.

Aujourd’hui, le taux de survie à cinq ans d’une femme ou d’un homme touché par un cancer du sein s’élève à 85%. Il est donc essentiel de préparer très tôt sa vie d’après.

Découvrez le programme d’Octobre rose 2021

 

Documents :

Dernière mise à jour : 29/09/2021