La ponction d'ascite à visée diagnostique ou thérapeutique

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Professeur
Laurent Spahr
Chef de centre

Pourquoi effectuer une ponction d’ascite ?

Votre cavité abdominale contient du liquide (ascite). Cette collection doit être ponctionnée fin de pouvoir déterminer l’origine de l’ascite (diagnostic) ou afin de pouvoir vider l’estomac en cas de présence de grandes quantités de liquide (thérapeutique). Le liquide extrait de cette manière sera analysé pour en déterminer les composants et la présence de bactéries.

Comment dois-je me préparer à une ponction d’ascite ?

Mise à part la détermination des paramètres de coagulations, la ponction d’ascite ne demande pas de préparation spécifique.

Aptitude à la conduite / à travailler ?

Il est possible que vous receviez des somnifères ou des médicaments antidouleurs pour cet examen. Après la prise de ces médicaments, votre aptitude à la conduite est diminuée. Ne venez pas avec votre propre véhicule et assurez-vous d’être accompagné le jour de l’examen. Durant les 12 heures suivant la prise des médicaments vous n’aurez pas la capacité à contracter. Cela signifie que vous ne pourrez pas signer de contrats pendant ce temps.

Comment se déroule une ponction d’ascite ?

Généralement, une perfusion est posée dans le bras au préalable. A l’aide des ultrasons, l’endroit approprié pour la ponction d’ascite est déterminé. Après une désinfection et une anesthésie locale de la peau et des muscles, une aiguille est introduite dans l’ascite à travers la peau du ventre, jusqu’à ce que le liquide puisse être aspiré. La ponction ne dure que quelques secondes. Dans le cas d’une ponction thérapeutique, une canule est posée dans la collection, à travers laquelle l’ascite peut être drainée en quelques heures. Après l’enlèvement de l’aiguille ou de la canule, un pansement est mis à l’endroit de la ponction, ainsi l’intervention est terminée.

Quels sont les risques afférents à la ponction d’ascite ?

L’examen en lui même ne comporte que peu de risques. Mais malgré tout le soin apporté à cette intervention, dans quelques cas rares des complications peuvent survenir. Dans des cas exceptionnels, celles-ci peuvent représenter un danger de mort. Il s’agit notamment de : hématomes cutanés ou musculaires ( 2 litres), une perfusion d’albumine sera posée pour remplacer l’albumen/liquide. Si vous ressentez des vertiges ou constatez des problèmes cardio-vasculaires, asseyez-vous et hydratez-vous. Si les troubles ne s’améliorent pas, consultez un médecin ou rendez vous aux urgences.  

Si vous avez d’autres questions concernant l’examen programmé, veuillez vous adresser à votre médecin traitant. S’il ne peut pas répondre à vos questions, consultez le médecin spécialiste (gastroentérologue), qui est chargé d’effectuer votre examen.

 

Télécharger la notice informative,  le questionnaire
sur les tendances hémorragiques, médicaments, incompatibilités ou allergies et le Formulaire de consentement

 

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019