L’échoendoscopie rectale (ultrasons internes par l’anus)

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Professeur
Laurent Spahr
Chef de centre

Pourquoi effectuer une échoendoscopie par voie rectale ?

Un processus maladif a été découvert dans le gros intestin/rectum. Afin de pouvoir mieux le délimiter, et en définir son expansion dans les structures avoisinantes, nous procédons à une échoendoscopie. L’échoendoscopie se différencie de la gastroscopie en ce qu’un appareil spécial est utilisé, muni d’un dispositif à ultrasons. Cela permet d’obtenir des images de la paroi rectale et des structures tissulaires avoisinantes. Si un prélèvement tissulaire à l’aiguille (ponction à l’aiguille fine échoguidée) est prévu, il est effectué pendant le même examen. Le prélèvement est indolore.

Comment dois-je me préparer à l’échoendoscopie rectale ?

Dans la plupart des cas, il est procédé à un lavement pour nettoyer le rectum. Si les lésions (maladies des muqueuses) à examiner se trouvent plus haut dans l’intestin ou si des ponctions à travers la paroi intestinales sont prévues, l’intestin doit être vidé et nettoyé à l’aide de laxatifs. Dans ce cas, vous devez suivre de très près les indications données pour le lavement intestinal.

Aptitude à la conduite / à travailler ?

De manière générale, vous ne recevrez pas de somnifères et/ou des médicaments antidouleurs pour cet examen, ainsi votre capacité de conduire n’en sera pas affectée. Si vous ou votre médecin optez pour l’administration de somnifères et/ou des médicaments antidouleurs (examen des structures plus hautes, prélèvements tissulaires), votre aptitude à la conduite sera diminuée. Ne venez pas avec votre propre véhicule et assurez-vous d’être accompagné le jour de l’examen. Durant les 12 heures suivant la prise des médicaments vous n’aurez pas la capacité à contracter. Cela signifie que vous ne pourrez pas signer de contrats pendant ce temps.

Comment se déroule une échoendoscopie rectale ?

L’examen se fait soit à l’aide d’un « tuyau » fin et souple, muni d’une source lumineuse et d’une caméra, soit avec une sonde à ultrasons rigide. Les deux instruments sont munis d’un dispositif à ultrasons. Après l’insertion de l’instrument dans l’anus, il est guidé vers la section intestinale à examiner et livre une image de la paroi de l’organe et des organes voisins. Si un prélèvement tissulaire à l’aiguille (ponction à l’aiguille fine échoguidée) est prévu, il est effectué à ce moment. L’examen et les interventions complémentaires sont indolores. Pendant l’examen le médecin est assisté par un/e infirmier/ère.

Quels sont les risques afférents à l’échoendoscopie rectale ?

Les complications d’une échoendoscopie par l’anus sont extrêmement rares. Mais malgré tout le soin apporté à cette intervention, dans quelques cas rares des complications peuvent survenir. Dans des cas exceptionnels, celles-ci peuvent représenter un danger de mort. Il s’agit notamment de réactions allergiques aux médicaments pouvant être administrés. Très rarement des saignements et des infections sont observés. Dans quelques cas isolés, l’administration de sédatifs peut provoquer des troubles de la respiration et des troubles cardio vasculaires. L’insertion de l’instrument peut très rarement occasionner des lésions des muqueuses (et encore plus rarement un perçage au niveau de l’intestin). Il est également très rare que le prélèvement tissulaire à l’aiguille cause une infection ou un saignement à l’extérieur de l’intestin.

Comment dois-je me comporter après l’examen ?

Si après une échoendoscopie rectale vous ressentez des maux de ventre, de fortes douleurs à l’anus ou d’autres troubles (p. ex. vertiges, nausées, vomissements) ou si vous saignez de l’anus (généralement en forme de sang rouge clair), contactez immédiatement votre médecin ou rendez vous aux urgences.

Si vous avez d’autres questions concernant l’examen programmé, veuillez vous adresser à votre médecin traitant. S’il ne peut pas répondre à vos questions, consultez le médecin spécialiste (gastroentérologue), qui est chargé d’effectuer votre examen.

 

Télécharger la notice informative, le questionnaire
sur les tendances hémorragiques, médicaments, incompatibilités ou allergies et le Formulaire de consentement

 

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019