Accès vasculaires pour l’hémodialyse

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Professeur
Marc Righini
Médecin-chef de service

Parmi les accès vasculaires disponibles pour l’hémodialyse, la fistule artério-veineuse (FAV) native est celle qui est associée à la meilleure perméabilité à long terme et au risque de complications le plus faible. Une FAV est une connexion créée artificiellement par un chirurgien entre une artère et une veine, le plus souvent au niveau d’un bras. L’indication à l’hémodialyse et à la nécessité d’une FAV est posée par les néphrologues.

L’évaluation vasculaire du patient avec insuffisance rénale sévère nécessitant une hémodialyse comporte deux phases. Une évaluation initiale de l’état vasculaire est effectuée avant la confection d’une FAV afin d’identifier la meilleure option de FAV, en prenant en compte l’ensemble de la situation vasculaire et médicale du patient. Une fois la FAV confectionnée, des contrôles sont souvent nécessaires pour identifier des anomalies (rétrécissements, diminution du débit, etc.) susceptibles de poser des problèmes au patient ou en hémodialyse, ou de menacer la survie de l’accès.

Des interventions par voie endovasculaire (par l’intérieur des vaisseaux) ou chirurgicale sont parfois nécessaires pour corriger ces anomalies.

Cette prise en charge est discutée dans le cadre d’un colloque multidisciplinaire hebdomadaire avec les différents spécialistes (néphrologues, radiologues interventionnels, chirurgiens).

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019