Aide-soignante

Partager Imprimer

Précieux relais d’informations auprès de l’équipe médicosoignante, elle accompagne le patient au quotidien et contribue à son bien-être.

« Passez me voir cette après-midi dès que vous avez un moment, j’aimerais bien refaire une promenade comme hier. » La petite dame âgée, cheveux gris, corps fluet et démarche lente, retourne avec la physiothérapeute dans sa chambre. Mais déjà elle se réjouit du moment qu’elle passera, plus tard, avec Christelle Garriguet Munier. Cette dernière, aide-soignante  au 9 FL, est au coeur des soins. Nous l’avons suivie durant son activité.

les Aide-soignantes7h00 - La journée commence par le colloque du matin devant le Valrex, grand panneau avec tous les noms des patients. L’infirmière de garde durant la nuit transmet à l’équipe à peine arrivée toutes les informations, en passant en revue chaque cas. Morceaux choisis. « Il a eu très mal cette nuit : morphine à 22h, 1h et 6h ». « Il sera pris à midi pour l’opération et il faut lui faire un aérosol auparavant ». « Il faut le voir toutes les deux heures car il y a un risque de syndrome des loges ». S’ensuit un premier passage auprès des patients. « Bonjour Messieurs, ça va ? Pas trop difficile la nuit ? » Avec le sourire et la bonne humeur.

Aide-soignante8h10 - Distribution des plateaux-repas. « Est-ce que je vous remonte le dossier pour prendre le petit déjeuner ? », s’enquiert Christelle. Elle tartine ensuite le pain de ce jeune homme plâtré au bras gauche, caresse le bras de cette dame réclamant un bircher ou encore met une paille dans le jus d’orange de cet autre patient. Des petits gestes à l’image de son activité où se mélangent complicité et tendresse. « Il faut avoir de la patience et aimer son prochain. Comprendre certains comportements et ne pas les prendre comme des attaques personnelles », dit-elle en parlant de son métier.

Aide-soignante9h45 - Les plateaux ramassés, place à la toilette. « Je vais protéger votre pansement avant que vous preniez votre douche. » Et la dame de s’inquiéter d’une croûte au genou. « L’avez-vous dit à  l’infirmière ou au médecin ? Nous avons des spécialistes pour les plaies. » Irritation qui se  transforme en escarre, mauvaise alimentation, trouble du sommeil, angoisse, l’aide-soignante  occupe une place privilégiée pour constater un changement dans l’état de santé du patient et relayer l’information à l’équipe médico-infirmière.

Aide-soignante10h30 - C’est le moment de refaire les lits, fournir du linge propre et nettoyer les chambres. Au besoin, Christelle aide une infirmière à bander une jambe ou à réinstaller quelqu’un dans son lit. Car les deux se retrouvent souvent en binôme auprès du patient.


Aide-soignante munie du logiciel WinRest13h00 - Après la distribution du déjeuner et avoir débarrassé les plateaux, l’aide-soignante, munie du logiciel WinRest®, prend la commande des menus du lendemain. Ce sera, au choix, melon-jambon, boeuf brunoise, farfalle, purée, cuisse de poulet, haricots, courgettes ou fruits frais.

Aide-soignante14h00 - Comme promis, balade dans les couloirs. « Ce sont des moments privilégiés d’échange avec des personnes fragilisées par leur maladie ou leur accident. Elles ont besoin de réconfort, de partager des émotions ou tout simplement d’écoute. »

 

Aide-soignante15h00 - Place à l’informatique et au dossier patient intégré : toutes les interventions effectuées auprès du patient – par exemple soins de continence, mobilisation, aide partielle au repas, etc. – sont répertoriées dans le système. Une visibilité pour toute l’équipe, qui est un gage de sécurité.

Dernière mise à jour : 29/04/2021