La Maternité adapte ses prestations aux futures mamans

S’il est un événement qui n’attend pas, c’est bien la naissance d’un enfant. En l’espace d’un mois, plus de 350 bébés sont venus au monde, parmi lesquels des jumeaux et même des triplés. Afin d’assurer la prise en charge des futures mamans et de leurs nouveau-nés, la Maternité des HUG adapte son dispositif en proposant des téléconsultations, des visioconférences pour les cours de préparation à la naissance et en nouant des collaborations inédites avec le réseau de soins, notamment les cliniques privées, les gynécologues de ville et les sages-femmes Arcade et indépendantes.

La Maternité des HUG reste la référence pour le suivi des grossesses à risque. Grâce à la création d’une unité dédiée pour hospitaliser des femmes testées positives au COVID-19 avant ou après l’accouchement ou en gynécologie, le suivi des autres femmes, notamment des futures mamans souffrant de diabète, de surpoids, d’hypertension artérielle, etc. est assuré en toute sécurité.

Concrètement, la Maternité des HUG continue à assurer

  • les accouchements par voie basse
  • les accouchements prévus par césarienne programmée et considérés à risque (maternel ou néonatal)
  • le suivi et l’accouchement des grossesses à risque (diabète, autres pathologies associées, risque de prématurité, gémellaire, nécessitant des interprètes, etc.).

Pendant l’accouchement, la présence d’une seule personne non malade (père, conjoint·e ou proche) est autorisée. L’état de santé de l’accompagnant·e et l’absence de symptômes sont évalués avant l’entrée en salle d’accouchement. Si le questionnaire et la prise de température révèlent un état symptomatique, alors cette personne ne sera pas autorisée à assister à la naissance. 

Consultations et cours de prEparation À la naissance à distance

Afin de limiter au maximum le déplacement des femmes enceintes, des webcams ont été installées dans les salles de consultations prénatales pour réaliser des téléconsultations grâce à l’application HUG@home. Seules les consultations qui ne nécessitent pas d’examiner la future maman peuvent se dérouler à distance.

Pour remplacer les cours de préparation à la naissance, annulés en raison de la pandémie COVID-19, un cours en visioconférence a été imaginé. Il se décompose en 40 minutes de cours donné par la sage-femme, suivies d’une pause, puis d’une nouvelle session de 40 minutes consacrées aux questions-réponses.

Le premier cours en visioconférence organisé cette semaine servira à tester la formule. Il réunira une dizaine de futures mamans qui devraient accoucher dans les semaines ou mois qui viennent.

Une visite virtuelle est en ligne pour découvrir les différents lieux à la Maternité et se familiariser à l’environnement (salles d’accouchement, pouponnière, etc.)

Collaborations pour les grossesses normales

S’inscrivant dans la coopération entre hôpitaux publics et cliniques privées, la Maternité a noué plusieurs types de collaborations pour assurer le suivi de grossesse et l’accouchement des futures mamans dans les meilleures conditions.

Concrètement, des collaborations se sont instaurées

  • avec les cliniques privées (Les Grangettes, La Tour et la Clinique Générale-Beaulieu) pour les césariennes programmées à bas risque maternel et/ou néonatal. Les futures mamans sont directement prises en charge par l’une de ces trois cliniques au tarif DRG, donc sans frais supplémentaires.
  • avec les centres d’échographies (EchoFemme et Dianecho) pour le suivi échographique des grossesses physiologiques (dites à bas risque)
  • avec des gynécologues privés qui reprennent certains suivis de grossesses physiologiques (dites à bas risque). Cette collaboration permet à des femmes qui n’avaient pas de gynécologue, de rencontrer un médecin qui pourra éventuellement les suivre après la naissance.
  • avec l’Arcade sages-femmes et des sages-femmes indépendantes pour favoriser un retour rapide à domicile, parfois dans les 24 ou 48 heures, des mamans et bébés en bonne santé avec une intervention précoce des sages-femmes à domicile.
  • avec des pédiatres de ville pour qu’ils voient rapidement les nouveau-nés sortis très rapidement de la Maternité.

Suppression des visites

La Maternité des HUG a retardé au maximum les limitations des visites aux femmes hospitalisées. Néanmoins, à compter du 31 mars 2020 et afin de protéger les patientes, les bébés et les équipes, les visites ne sont plus autorisées. 

Questions fréquentes concernant les femmes enceintes et le covid-19 

 

 

Dernière mise à jour : 18/06/2020