CoviCall, CoviCheck et CoviCare : un triple dispositif pour les personnes présentant une infection au COVID-19

accueil téléphonique

Pour mieux répondre à la pandémie du COVID-19, le canton de Genève gère un dispositif de contact et de suivi des patient·es qui s’articule autour de trois systèmes: CoviCall, CoviCheck et CoviCare.

En collaboration avec de nombreux acteurs, dont les Hôpitaux universitaires de Genève, la Direction générale de la santé (DGS) propose un parcours de soins cohérent aux personnes dont l'état clinique laisse fortement suspecter une maladie COVID-19 ou qui présentent un résultat de laboratoire confirmant l’infection.

Trois volets pour agir

La gestion sanitaire de cette pandémie s'appuie sur un dispositif à trois volets - CoviCall, CoviCheck et CoviCare.

1. CoviCall et les équipes mobiles d'évaluation et de prélèvement à domicile

La ligne verte 0800 909 400 oriente les personnes symptomatiques vers une ligne médico-sanitaire non urgente, gérée par le 144.

Les infirmier·ères et médecins de la ligne CoviCall évaluent la personne grâce à des outils de téléconsultation audiovisuelle et lui explique les mesures nécessaires: rester chez soi, aller voir un médecin, se rendre auprès d’un centre de prélèvement et de suivi ou être hospitalisée.

En tout temps, en cas d'urgence sanitaire, chaque patient·e est incité·e à appeler le 144.

2. CoviCheck: un dispositif de contact et d'orientation

Si un test est indiqué, il peut être réalisé

  • par les équipes mobiles constituées spécialement via un partenariat entre Genève Médecins, l’institution genevoise de maintien à domicile (imad) et, depuis le 1er avril, Médecins sans Frontières (MSF)
  • ou par un site d'évaluation et de prélèvement, en grande partie via les membres du Réseau des urgences genevois (RUG), dont les HUG.

Actif 7 jours sur 7, CoviCheck centralise tous les résultats positifs transmis par les laboratoires. L’équipe contacte chaque nouveau patient·e, évalue son état de santé et sa situation personnelle par téléphone, à l'aide d'un logiciel établi par les HUG, en insistant également sur les consignes d'auto-isolement et d'auto-quarantaine de l'entourage.

Mis sur pied par le service du médecin cantonal (SMC), le dispositif CoviCheck est désormais constitué de quatre-vingts médecins et infirmiers du SMC, du Service de santé de l'enfance et de la jeunesse (SSEJ), des HUG et de l'imad.

3. CoviCare: un réseau de suivi ambulatoire des cas suspects et confirmés

Les personnes symptomatiques ne nécessitant pas d’hospitalisation bénéficient d’un suivi ambulatoire en réseau qui s’articule autour du médecin traitant, si celui-ci est disponible. Sinon, d’autres solutions sont proposées.

Plusieurs dizaines de médecins de l'Association des médecins du canton de Genève (AMGe) se tiennent à disposition. Parallèlement, les HUG ont donné aux praticiens de la ville un accès à un outil de téléconsultation dérivé HUG@home: docteur@home.

Ce programme de suivi intègre également un élément de promotion de la santé mentale. De même, des acteurs ont été identifiés pour assurer le suivi de groupes particuliers: programme santé migrants des HUG pour les requérants d'asile, unité de gériatrie communautaire des HUG et imad pour les personnes âgées et médecins répondants pour les établissements médico-sociaux (EMS).

Des partenariats essentiels

Par ailleurs, la gestion des données épidémiologiques représente un gros enjeu. Une équipe dédiée composée de représentants des HUG et de la DGS assure la transmission et la sécurité des informations.

Le dispositif assurant l'orientation et le suivi coordonné des personnes atteintes du COVID-19 n'aurait pas vu le jour sans la collaboration de plusieurs acteurs – Etat, hôpitaux publics et privés, cliniques, centres médicaux et médecins. A relever que ces partenaires assurent également la continuité des soins non reliés au COVID-19.

Plus d'infos : communiqué de presse du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé 

Dernière mise à jour : 03/04/2020